Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000456 - Château d'Abbadia et ses abords
Procédure  Arrêté 17/03/1943
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
HENDAYE  (64)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Château, parc et jardin, domaine, allée d'arbres, square

Superficie: 89.74 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

" A l’extrême bout des côtes françaises, promontoire s’avançant dans la mer terminé par des roches isolées -les Deux Jumeaux- et des écueils :
- La Pointe Sainte-Anne : des pans énergiques de grès vertical, après les schistes inclinés de la côte de Socoa à Hendaye,
- Et, dessus, juché à 50 mètres sur cette forteresse, le château d’Abbadia, une oeuvre de Viollet-le-Duc, aujourd’hui observatoire de l’Institut de France ; Tours, créneaux et mâchicoulis, échauguettes, aperçus de plusieurs kilomètres de côte, et de tous les mamelons depuis Ciboure et Hendaye à la Croix des Bouquets, comme une hantise, un pivot autour duquel s’ordonne le paysage.
- A ses pieds, vassaux aux côtés de leur seigneur, des fermes : vieilles maisons tournées à l’Est, le dos tassé contre la mer, et des terres (prés et fougères aquilines).
Autrefois propriété du domaine d’Abbadia, passées à l’Institut avec le Château, lors du legs qu’en fit Mr d’Abbadia, ces fermes ont été en partie seulement conservées par l’Académie des Sciences, avec les bois de chênes et les bouquets de pins parasols qui avoisinent le château ; les autres ont été vendues en 1910 à la Foncière de Hendaye et du Sud-Ouest et revendues ensuite intactes : mais elles sont destinées à être loties, de même que celles situées plus loin sur la côte, de Socoa à Abbadia, dans la commune d’Urrugne. L’inscription à l’inventaire permettra de surveiller l’évolution d’une partie encore libre du rivage français.
L’inscription doit s’appliquer au Château (toit et façade) en raison, non de sa beauté, encore qu’il soit un spécimen intéressant de pastiche " XIXème ", mais de sa masse et de son élévation. Elle doit s’appliquer aussi aux fermes du château (toit et façade), car ces bâtiments sont d’excellents types d’habitat rural qu’il y a intérêt à conserver tout au moins comme modèle du passé " (Extrait rapport général d’inspection).

Etat actuel du site

C’est un paysage rural d’élevage (moutons et vaches) dont le domaine d’Abbadia est très représentatif : propriété agricole, accessible à tous où de vastes pâturages dominent l’océan. Quelques massifs boisés, de feuillus essentiellement, encadrent des pâturages d’un vert soutenu.
À noter qu’il reste peu de traces à l’intérieur du domaine d’Abbadia de l’ancien parc du château dessiné par les célèbres frères Bülher au XIXe.

Enjeux et préconisations

Le site est inclus pour partie dans le site du littoral (Hendaye)

L’ensemble du domaine d’Abbadia est aujourd’hui la propriété du Conservatoire du Littoral.
Après l'acquisition des premières parcelles en 1979, une convention de gestion a été signée avec la commune d'Hendaye. En mars 2000, le département des Pyrénées-Atlantiques s'est associé à la Commune d'Hendaye pour gérer ce patrimoine départemental à travers sa politique d'espaces naturels sensibles.

Ressources