Haut de page

FICHE | - SIN0000445 -
Procédure  Arrêté 
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
---
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

 
 

Motivation de la protection

« […] La côte de Jord tire son nom d’une ferme située au bas des pentes, presque au centre de la concavité que forme la ligne des hauteurs. […]

Vue de la plaine, la côte de Jord retient l’attention par son importance et la dissymétrie de sa végétation. C’est une véritable barrière, infranchissable et sauvage qu’est obligée de contourner la rivière. Entre le bord de l’eau et la route nationale, s’étend une bande de riantes et fertiles terres de 100 à 200 mètres de large. Au nord de la route, le paysage est complètement différent. A droite, les pentes abruptes ont un aspect désolé. Aucune végétation en-dehors de quelques maigres genévriers et de touffes de lavande. Le sol est d’une aridité extrême et le calcaire y étale sa nudité stérile. C’est qu’autrefois, de belles vignes recouvraient cette partie de la côte de Jord. […]

Si d’en bas, l’on est impressionné par la masse de la côte de Jord, arrivé à son sommet, l’on est largement récompensé de la peine que l’on a prise à la gravir tant est merveilleuse la région qui s’y découvre. […]

Elle [la Côte de Jord] nous a plu par la majesté de ses formes et la variété de ses couleurs, par la sauvagerie et le calme de sa solitude, enfin par l’aspect pittoresque et nouveau qu’elle nous a donné de la délicieuse vallée de la Vézère.

C’est pour toutes ces raisons que nous demandons que la côte de Jord soit inscrite à l’inventaire » (rapport général - 1943).

Etat actuel du site

La côte de Jord présente des différences avec la description qui en a été faite en 1943. En effet, petit à petit ses pentes se sont enfrichées et elles présentent actuellement des peuplements éparses de chênes et de genévriers. Le haut de la côte de Jord présente maintenant une aire aménagée en belvédère qui offre au promeneur un point de vue sur la vallée de la Vézère, difficilement perceptible depuis la route en ligne de crête, à cause de la végétation. Une aire de départ pour les parachutes offre un deuxième point dégagé sur la vallée.

Des constructions sur la partie la plus au nord de la côte de Jord se sont développées venant ainsi s’accaparer la vue impressionnante sur la vallée (hors site de la côte de Jord mais dans le site inscrit de la vallée de la Vézère).

Enjeux et préconisations

La préservation des paysages de la côte de Jord passe par le maintien de l’agriculture qui entretient le fond de vallée, la conservation par des travaux d’entretien des points de vue existants sur la ligne de crête, l’exclusion de toute urbanisation sur la Côte de Jord.

Ressources