Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000418 - Village de "Château Vieux"
Procédure  Arrêté 28/09/1973
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
LUBBON  (40)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Bourgs, centres anciens, bastide, patrimoine urbain

Superficie: 5.16 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

« Le village de Lubbon se signale par une église paroissiale et des bâtiments anciens très caractéristiques de la région Landaise, le tout intégré dans un magnifique parc, avec un cèdre remarquable. L’ensemble constitue une aire de repos pour les touristes en période estivale.
La commune voulait déboiser les lieux. A la suite des visites sur place des membres de la commission départementale des Sites, de l’Architecte des Bâtiments de France et moi-même, nous avons décidé qu’il était impossible de supprimer ces lieux si beaux. Nous avons de ce fait invité le Magistrat Municipal à reconsidérer sa position et engagé une procédure de protection au titre des sites de l’ensemble. La commune a accepté. L’inscription proposée permettra de sauver ce site particulièrement pittoresque ». Inspecteur régional des sites, rapport de présentation, avril 1973.

Etat actuel du site

L’arrivée au village se signale par une magnifique allée de vieux tilleuls. Après la route menant au cimetière (non inclus dans la protection), ces tilleuls alternent avec des platanes. Des robiniers forment un sous-bois dans la partie sud-est du site. Un alignement de quatre cèdres entourés de platanes prolonge ce sous-bois.
L’église paroissiale est bien conservée. Son entrée est protégée par une avancée. L’ancienne place, aujourd’hui enherbée, formée par la répartition rectangulaire de l’ensemble des bâtiments est bien entretenue. Un vieux marronnier et un beau frêne agrémentent cet espace. Quatre gros tilleuls se dressent devant la grange, fermant l’espace à l’ouest.
Seuls la maison dans le prolongement à l’ouest de l’église et l’ensemble bâti comprenant la grange et les bâtiments d’élevage sont encore visibles et accessibles.

La maison semble avoir été récemment abandonnée. Elle reste en bon état. La grange a conservé ses beaux murs à colombage et torchis. La belle charpente en bois est en apparence encore intacte. L’organisation du bâtiment d’élevage, jouxtant la grange, est encore lisible et notamment les compartiments à bestiaux. Un petit bâtiment d’habitation se trouve dans le prolongement nord de cette grange.
A l’arrière de la grange, les broussailles ont fini d’envahir des bâtiments en ruine qui complètent l’ensemble bâti. Il en va de même des deux bâtiments au sud du village. Une clairière prolonge le site à l’est. Une peupleraie complète le site au sud de cet ensemble bâti.

Enjeux et préconisations

Le site a conservé beaucoup de qualités, grâce à son patrimoine végétal et les qualités architecturales de l’église et de la grange. Cependant l’entretien se limite à la partie centrale et oubli l’arrière des bâtiments.
Le nettoyage et la restauration des bâtiments délaissés et de leurs abords permettraient de requalifier l’ensemble du site du village.
La grange et le bâti d’élevage sont de beaux témoignages de l’activité agricole locale. Ils mériteraient une restauration ainsi qu’une signalétique d’information. Ce site pourrait former une étape d’une route de découverte des sites historiques locaux.
La qualité et l’intérêt du patrimoine arboré militent pour un suivi phytosanitaire de ces plantations, même si aujourd’hui aucun signe de dépérissement n’a été relevé.

Avec l’accord de la commune, le site pourrait être classé.

Rédaction 2007

Ressources