Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000410 - Château et ses abords (LESPERON)
Procédure  Arrêté 01/07/1976
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
LESPERON  (40)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété
Privé

Type de site
Château, parc et jardin, domaine, allée d'arbres, square

Superficie: 5.67 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

La protection est sollicitée par les propriétaires au moment des projets routiers de déviation de la RN 10, pour éviter un tracé trop proche du château. L’inspecteur régional des sites qualifi ait alors le château de Lesperon " d’ensemble de qualité comportant non seulement un bâtiment d’une qualité architecturale certaine mais aussi un parc fort bien ordonnancé ".

Etat actuel du site

La propriété est située au sud du village du Souquet, en bordure de l’ancienne RN10. L’autoroute qui contourne le village par l’ouest, passe à environ 300m du château et 200m de la limite du site. Malgré ces distances, la nuisance sonore est importante dans le parc.
L’environnement visuel est constitué de parcelles en pins, à des stades de maturité différents, dont une parcelle
exploitée et non entretenue au nord. A l’ouest, entre le site et l’autoroute, il y a un airial avec de vieux chênes.
Description du site
Le site concerne les abords du château. C’est un édifice de plan rectangulaire, avec un avant-corps au nord, il est
orienté nord/sud. Le site comprend à l’est du château deux grandes parcelles en prairie, perpendiculaires à l’ancienne route. La première de forme rectangulaire est axée sur la demeure, elle est séparée de la seconde, plus au nord, par un
alignement discontinu de chênes. En limite sud de la parcelle rectangulaire, se trouve l’allée d’arrivée, bordée, au nord
par un alignement hétérogène comprenant des végétaux issus de renouvellement spontané comme un gleditsia. À l’extrémité, près du château, il y a un vieux chêne liège.
Au sud de l’allée, se prolongeant jusqu’à la limite ouest du site, il y a une parcelle éclaircie de vieux pins, qui forment un bel ensemble. En façade sud, le château règne sur une cour fermée de murs, traitée en prairie, entourée par deux
pavillons placés aux angles. Le dessin de parterre mis en place par l’ancienne propriétaire a disparu.
L’observation du cadastre napoléonien (non daté, mention début XIXe siècle) montre un découpage parcellaire assez proche sur l’est avec ces mêmes grandes parcelles et un dessin symétrique sur le côté ouest du château « de Durozier ». L’allée d’arrivée n’est pas représentée, par contre, la route à l’est s’intitule déjà « route de Bayonne à Bordeaux », et le chemin rural au sud du site a le même tracé qu’aujourd’hui.
Etat actuel du site
Le site est proprement entretenu. Mais il ne présente plus rien d’un parc aménagé, excepté quelques végétaux exotiques isolés sur la pelouse, sans composition apparente. C’est un site simple qui ne présente rien d’exceptionnel.
Le passage de l’autoroute a malgré tout affecté le site au niveau sonore ce qui a certainement rompu l’harmonie qui pouvait exister dans ce lieu.
La tempête de janvier 2009 a abattu plusieurs pins et chênes majestueux et donc dégradé le site et ses abords.

Enjeux et préconisations

- Dans le cadre de replantation, prévoir une composition d’ensemble, maintenir l’organisation spatiale et la hiérarchie
des différentes parties.
- Eviter l’introduction de végétaux horticoles anachroniques notamment des conifères.
- Après le diagnostic du site, procéder à la reconstitution du parc.

Rédaction 2006 mise à jour 2009

Ressources