Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000355 - Chapelle de Mondoulens, cimetière et leurs abords
Procédure  Arrêté 09/11/1944
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
TREMONS  (47)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Autre patrimoine bâti isolé : maisons fortes, église, abbaye, moulin

Superficie: 0.64 hectare
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

« Sur la commune de Trémons qui borde le Lot au-dessus de Penne, on trouvera au hameau de Mondoulens une chapelle romane très simple dont la porte d’entrée porte gravée dans le linteau la date de 1621. Elle se trouve à l’extrémité du dernier contrefort de la rive gauche et, de son emplacement la vue s’étend très loin sur toute la vallée. Construite en beau moellon, son clocher mur présente dans sa construction plusieurs lits horizontaux de briques rouges qui mêlent leur couleur vive à celle plus claire de la pierre. …D’un côté se trouve le presbytère, en contrebas, de l’autre le vieux cimetière s’étend. Il y pousse quelques beaux groupes de cyprès. Cette chapelle dominant la vallée du Lot, surplombant la ligne de chemin de fer Agen-Périgueux, mérite son inscription à l’inventaire des sites, comme la commission des sites du Lot-et-Garonne le désire. » (extrait du rapport général. Non daté, non signé).

Etat actuel du site

• Environnement du site :
Le site occupe l’extrémité nord d’une ligne de coteau en rive gauche du Lot, entre Penne et Fumel. Au niveau du site inscrit de Lustrac, à six cents mètres environ en amont, la rivière longe le pied de coteau en rive gauche. Au niveau de Moudoulens, elle semble traverser la vallée pour aller chercher le pied de coteau en face. La vallée s’élargit alors progressivement en rive gauche, occupée largement par l’activité agricole. Le passage de la voie ferrée sur cette rive segmente le paysage, et particulièrement au pied de Moudoulens où elle passe en remblais pour rejoindre le niveau de franchissement du pont sur le Lot. Le site est presque en face du village de Trentels. Par contre, le village de Trémons, est éloigné de quelques kilomètres, en direction du sud-est.

• Description du site :
Le site comprend la chapelle dite romane nommée église paroissiale Sainte-Quitterie, son cimetière, le chemin d’accès ainsi que les pentes vers le nord, vers le Lot.
La chapelle est établie à la proue d’un relief, séparé côté sud, de la ligne de coteaux par un petit talweg qui l’isole partiellement. La chapelle se trouve au sommet, l’enclos du cimetière est adossé à l’édifice.
Il y a plusieurs grands arbres dans le cimetière : un cèdre imposant, à la pointe est, trois cyprès pyramidaux et un autre cyprès (autre variété en mauvais état sanitaire). Par leurs silhouettes et leurs ombrages, ils contribuent largement au caractère du lieu, par contre, le sol en gravier sans doute entretenu à coup de désherbant, et l’état défectueux de certaines tombes, altèrent la première impression favorable.
Depuis le cimetière, les vues vers le sud s’ouvrent sur le hameau de Moudoulens et une grande ferme. Vers le nord, pas de vue sur le fond de vallée, à cause des arbres du versant, mais vue sur l’église paroissiale de Saint Christophe de Trentels.
Le chemin d’accès à la chapelle est aussi en site. Il est bordé par un alignement de cerisiers, et plus haut de bouquets de chênes. De hauts buis taillés, marquent l’arrivée sur la chapelle et d’ailleurs, ils en cachent la façade. Mais comme les arbres du cimetière, ils participent à la qualité et au charme du site. Par contre, il est regrettable que des travaux récents aient cassé une partie d’un rognon rocheux central, une sorte de rond-point constitué d’une émergence rocheuse, coiffée de chênes autour de laquelle circule une voie, revêtue comme une route et qui semble aménagée pour pouvoir accéder facilement au garage de l’ ancien presbytère.
La chapelle est clairement identifiable depuis le sud du fait de sa position topographique. La couleur claire du calcaire des murs est en contraste avec les couleurs sombres des trois grands cyprès et du grand cèdre. Depuis la vallée du Lot, seul le haut de la chapelle est visible, du fait des boisements de la pente nord, qui limitent les vues depuis la chapelle.

• Etat actuel du site :
Le rapport fait mention de vues sur le Lot depuis la chapelle. Aujourd’hui, ces vues vers le nord, sont bouchées. Ceci s’explique par la présence d’une végétation dense et élevée, qui est venue s’installer, au fil du temps et spontanément, dans la pente en site.
Le rapport évoque les bouquets de cyprès dans le cimetière. Il n’en reste que trois dans la partie sud du cimetière. Une souche est encore visible au nord dans le cimetière.
Le rond-point aménagé en haut de pente, à proximité de la chapelle, autour d’un bloc rocheux, est désastreux.

Enjeux et préconisations

Enjeux
Le potentiel du site n’est pas perdu, mais dans son aspect actuel, il est dégradé : perte des vues panoramiques, « disparition » du motif bâti en vues lointaines par le développement des boisements spontanés, altération de l’allée d’arrivée, sécheresse du cimetière... Mais ces altérations sont réversibles.

Préconisations
- Retrouver des vues par des ouvertures dans le versant boisé, au moins dans la partie haute de la pente et prévoir dans le document d’urbanisme de la commune un zonage adapté pour la protection des paysages naturels, agricoles et forestiers, faisant partie du site ou contribuant à la qualité de ses abords
- Améliorer l’aspect de la voie d’accès et supprimer l’effet giratoire de l’espace de retournement à l’arrivée sur la chapelle.
- Conserver les gros buis même s’ils cachent l’édifice, ils participent au pittoresque du lieu.

Visite de terrain en mai 2010

Ressources