Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000353 - Eglise Saint-Marcel et ses abords
Procédure  Arrêté 30/10/1944
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
SAINT-SYLVESTRE-SUR-LOT  (47)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Autre patrimoine bâti isolé : maisons fortes, église, abbaye, moulin

Superficie: 0.25 hectare
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

« Saint-Marcel était une petite commune de peu d’importance qui a été rattachée à celle de Saint-Sylvestre. Elle se trouve située sur la rive droite du Lot, légèrement en retrait de la Route Nationale n° 3 de Tonneins à Cahors. Modeste agglomération, elle ne retiendrait pas l’attention du touriste sans sa vieille église qui se dresse à quelques distance de la rive du fleuve et dont on aperçoit entre les arbres, le clocher-mur rectangulaire, soit que la partie triangulaire qui les termine habituellement ait disparu, soit que le toit qui devait servir d’auvent aux cloches soit détruit également. L’emplacement de forts corbeaux de pierre sur lesquels devaient reposer les poutres semble confirmer cette deuxième hypothèse. Quatre grands trous le perce, un seul possède une cloche. Un grand porche donne accès à la nef, à la sacristie et au presbytère qui se trouve accolé à la face sud. Nef simple au mur percé de quelques baies ogivales, un long toit de tuiles la couvre. La précédant, le vieux cimetière désaffecté a été transformé en jardin d’agrément, une allée de tilleul le borde. Afin de conserver à cet ensemble son caractère calme et verdoyant, il conviendrait d’inscrire ce petit site ». (Avis de l’Inspecteur régional – 1943).

Etat actuel du site

Environnement du site
Au nord, l’accès à l’église se fait depuis la route départementale de Villeneuve-sur-Lot à Fumel, puis par une route étroite qui serpente à travers le quartier ancien de Saint-Marcel.
A l’ouest, un muret de pierres, crépi de béton, matérialise la limite du site et le sépare d’un jardin potager, puis de prairies. Ce muret est surplombé par les fils du réseau téléphonique.
A l’est se trouve le cimetière récent et un bosquet.
Au sud, l’édifice domine la vallée du Lot. En contrebas est tapie une ancienne usine, aux toits couleur rouille qui s'intègrent bien au paysage.
Depuis les abords de l’église, le vaste panorama sur les coteaux de l’autre rive du Lot, laisse voir un château au pied de la colline, et sur un sommet, le dôme brillant de la basilique Notre-Dame de Peyragude. En fond de vallée et sur les versants s’étendent des prairies bocagères.

Description du site
L’église, d'origine médiévale, remaniée au 16e siècle, et agrandie au 19e siècle, est située sur le rebord d’une terrasse dominant la vallée du Lot. Elle est flanquée au sud d’un presbytère dont l'imposte porte la date de 1853, transformé en maison d’habitation récemment recrépie. En contrebas, il y a un jardin.
Au niveau du chevet de l’église, se trouve un banc de bois posé sur deux pierres, ombragé par un très grand arbre. .
Le parking situé entre l’église et le cimetière contemporain est banalisé par son revêtement de gravillons gris, ainsi que sa clôture nord, bordée d'une haie de thuyas. Il est regrettable qu'un pylône électrique soit implanté côté panorama, avec un câble aérien surplombant le parking.
Près du porche de l’église, le long du vieux mur, il y a un alignement de trois arbres, ombrageant trois bancs de bois malheureusement posés sur des parpaings.

Etat actuel du site
Le site a conservé son caractère calme et verdoyant, malgré une certaine banalisation de ses abords (parking, réseaux aériens...).. L'ensemble église-presbytère est bien entretenu. Par contre l'ancien cimetière était déjà, au moment de l'inscription, devenu un jardin d'agrément, qui s'est dégradé. Un projet de désinscription du site ayant reçu en 1957 un avis défavorable de la Commission départementale des Sites, la suppression de l'ancien cimetière a été proposée, et son remplacement par une place avec prolongement de la plantation de marronniers, existante et protégée . On constate en fait qu'a été réalisé un parking, banal et sans aucune replantation d'arbres.

Enjeux et préconisations

Enjeux
L’intérêt de ce monument tient essentiellement au fait qu’il est en promontoire dégagé au dessus de la vallée du Lot. Le maintien de sa protection (d'autant plus qu'il ne bénéficie pas d'une protection MH), ainsi que la non-urbanisation des ses abords, est essentielle.

Préconisations :
- Maintenir le Site Inscrit.
- Garder les espaces de potagers et de prairies ouverts tout autour du site, et prévoir dans le document d’urbanisme de la commune un zonage adapté pour la protection et le maintien de ces espaces non bâtis contribuant à la qualité des abords de ce site.
- Etablir un projet paysager de réhabilitation du parking et des abords de l’église en leur redonnant un caractère de place champêtre : recentrer la zone de stationnement vers l'Est, près du nouveau cimetière pour préserver les abords de l’église, garder une zone enherbée autour de l’édifice pour conserver le caractère rural des lieux, replanter des marronniers.
- Enfouir les réseaux aériens.
Visite du site : 16 mars 2011

Ressources