Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000281 - Lac de la Gaube
Procédure  Arrêté 11/05/1983
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
ARTHEZ-D'ARMAGNAC  (40)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété
Communal, ouvert au public

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 28.74 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Situé dans une dépression au sud de la commune d’Arthez d’Armagnac, le site comprend un lac de 3 hectares et ses
abords boisés, ainsi qu’un moulin à colombages. Le lac est un bassin de rétention qui se trouve en aval d’un autre lac plus grand ; l’ensemble forme la retenue d’Arthez d’Armagnac.
Ces lacs appartiennent au réseau hydrographique du bassin versant de l’Adour. Le lac de la Gaube et ses pourtours ont été inscrits au titre des sites, comme un lieu caractéristique du Bas-Armagnac tant pour l’exploitation des cours d’eau (ici les ruisseaux de la Gaube et de Hartaou), que pour le foisonnement des écrins végétaux qui se sont développés autour des lacs (bois de chênes et de noisetiers), ou que les typologies architecturales identitaires de l’Armagnac (les colombages du Moyen-Âge) dont témoigne le moulin.

Etat actuel du site

Lors de la visite faite le 14 septembre 2006, les niveaux d’eau étaient très bas dans les lacs de la région, et le lac de la Gaube avait été vidé pour curetage et consolidation des digues. Le mobilier en place (tables, bancs, poubelles,…en bois) était en bon état, et en concordance avec le site. L’accès au moulin se fait par une passerelle en bois qui enjambe le ruisseau de la Gaube et donne donc un aperçu de la forêt-galerie où l’eau s’écoule (passerelle). Si le moulin ne fonctionne plus, il reste une belle porte d’entrée sur le lac de la Gaube et constitue un point de vue intéressant sur le site. La tempête de 2009 a touché les boisements qui entourent le lac.

Enjeux et préconisations

Le bassin de rétention de la Gaube est bien entretenu.
Si le périmètre du site comprend le lac et ses abords, il serait cohérent d’inscrire également le deuxième lac en amont, avec ses abords, pour que le site inscrit soit en concordance avec le complexe que forme la retenue d’Arthez d’Armagnac.
Les bois alentours méritent d’être nettoyés et reconstitués en privilégiant des essences locales, suite à la tempête de 2009.
Rédaction 2009

Ressources