Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000267 - Site du château (ancienne caverie de la Salle)
Procédure  Arrêté 18/05/1984
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
SIEST  (40)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Château, parc et jardin, domaine, allée d'arbres, square

Superficie: 101.03 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Le dossier de protection a été constitué à la demande des élus, qui souhaitaient préserver le paysage autour de deux bâtiments remarquables de leur commune. « L’inscription de ce site remarquable devrait permettre de le préserver des constructions anarchiques qui se multiplient dans cette région proche de Dax ». Rapport d’inspection.

Etat actuel du site

La commune de Siest est située en rive gauche du Luy, non loin de sa confl uence avec l’Adour. Le site recouvre une « tranche » de paysage, à l’extrême est du territoire communal, comprenant la plaine alluviale en bordure de rivière, les premières pentes, paysage agricole ouvert, puis les coteaux boisés. À l’est, la limite est constituée par un affl uent du Luy, au nord par la rivière, au sud par la limite communale, et à l’ouest par une route communale. C’est sur cette limite que l’environnement a subi une évolution différente du site, par l’apparition, en bordure de la voie, de nouvelles constructions.
Description du site
Le site s’étend sur trois entités paysagères, la vallée du Luy, les premières pentes et les coteaux. La vallée est occupée en partie par des peupleraies qui rendent la rivière peu visible. Les pentes intermédiaires sont en prairie ou
en culture, avec des haies en limite de parcelles et des bouquets d’arbres près du bâti. Quand les pentes orientées au nord s’accélèrent, le boisement gagne du terrain. Ce paysage relativement préservé sert d’écrin au château de
La Salle et à la chapelle. La chapelle, caractérisée par un volume déjà imposant, est construite sur le rebord d’une légère terrasse, cette implantation la place en situation de silhouette dominant la vallée. Elle est entourée à l’est par le cimetière et à l’ouest par un bâtiment traditionnel avec façade pignon. Le château est implanté un peu plus en amont, au sud-ouest de la chapelle. Il est desservi par une voie en impasse, exagérément élargie. Le château est précédé par une cour, dont l’entrée est commandée par un portail en bois encadré par deux jolis piliers surmontés de pierres taillées. Les communs ferment la cour au nord. Cette cour a été aménagée comme un jardin avec des espaces de pelouse et des arbres d’agrément. Le château présente des éléments architecturaux remarquables dont une galerie
en façade nord. C’est une ancienne caverie, édifi ce défensif caractéristique de la région, modifi ée au XVIe siècle, puis au XVIIIe. À l’arrière du château, le paysage est ouvert, il y a notamment une belle prairie qui assure la co-visibilité entre la chapelle et le château. À cet endroit, la route départementale RD 72 qui passe entre les deux monuments est encaissé et ne se perçoit pas.
Le site de Siest est un site habité qui comprenait des ensembles bâtis traditionnels comme Artiguemas, Loustau. Récemment des maisons ont été construites à Goubardey, sur le coteau, dominant ainsi la vallée et les monuments et le site. Ce sont des maisons sans qualité, mal intégrées comprenant des annexes et des piscines.
État actuel du site
Le site semble correspondre à la description du paysage agreste diversifi é mentionné dans le rapport de protection.
Mais trois écueils semblent le menacer :
- la disparition du Luy derrière les peupliers
- les extensions urbaines en chapelet
- l’état sanitaire des bâtiments, notamment du château,
dont la façade est présente des altérations, en particulier au dessus de la porte d’entrée.
La tempête de 2009 a certainement dû occasionner des dégâts sur ce site inscrit.

Enjeux et préconisations

C’est un joli site, intéressant par son périmètre en « tranche ». De plus, c’est un site facile à appréhender pour l’usager de la route départementale, il constitue une belle séquence sur l’itinéraire, offerte à chacun. La grande fragilité vient des extensions urbaines qui convoitent ces morceaux de campagnes agrestes préservées.
Le site semble correspondre à la description du paysage agreste diversifié mentionné dans le rapport. Mais trois écueils semblent le menacer :
- la disparition du Luy derrière les peupliers
- les extensions urbaines en chapelet
- l’état sanitaire des bâtiments, notamment du château, dont la façade est présente des altérations, en particulier au dessus de la porte d’entrée.

préconisations :
- Prêter attention aux extensions urbaines dans le site et dans le champ de co-visibilité du site ;
- Limiter les peupleraies en bord de Luy, au moins ponctuellement pour voir la rivière.

Ressources