Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000228 - Mamelons dominant la baie de Saint-Jean-de-Luz
Procédure  Arrêté 07/02/1944
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
CIBOURE  (64)
SAINT-JEAN-DE-LUZ  (64)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Bourgs, centres anciens, bastide, patrimoine urbain

Superficie: 132.77 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

NB : l’argumentaire est commun aux sites des mamelons et ceux de la Baie de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure, qui ont été inscrits en même temps.

La baie de Saint-Jean-de-Luz :
« Le site étend sa majesté jusqu’à la ligne d’horizon atlantique et ne consent à borner sa grandeur qu’à ces puissants contreforts des Pyrénées basques vers qui l’océan inlassable dirige ses colères ou les rides joyeuses de son immensité. Entre ces deux grandes forces élémentaires, visibles et partout présentes, un vieux port euskarien, une baie à la courbe admirable. (…) cet admirable front de mer est inévitablement appelé à se transformer. L’exposition en est trop exceptionnelle et actuellement trop modestement utilisée pour qu’on ne réalise pas un aménagement progressif de cette grande façade. ( …) Il faut donc surveiller le site. »

L’Inspecteur Régional (Val de Loire / Atlantique), à Tours - 11 novembre 1942
« Saint Jean de Luz - Ciboure (…)
« Un très grand site… un port, une vieille ville, une baie presque fermée et le cadre au fond, sous la Rhune presque toujours ouatée de brume, éternel rappel basque en ce seul vrai port basque français, des mamelons verts à classer comme le fond d’un tableau… »
Rapport général d'inspection - 1942

Etat actuel du site

De la pointe Ste Barbe au fort de Socoa, la baie de Saint-Jean-de-Luz enserre l'Océan dans son anse d'environ 2 kms, aménageant ainsi un havre d'eau calme pour les bateaux et les baigneurs.
Les mamelons qui dominent la baie, au sud, complètent le tableau en lui donnant un fond. Ces mamelons répondent aux noms de Baillénéa et Habas sur le territoire de la commune de St Jean, et Golf de la Nivelle, Ste Croix et Ste Anne sur Ciboure.

Les "Mamelons dominant la baie" constituent le cordon de collines boisées évoqué plus haut (dans le site inscrit dit ‘partie côtière de la ville de Saint Jean-de-Luz’). Leurs versants Nord exposés vers la baie, forment le premier arrière-plan du front de mer. Ils se caractérisent par leur boisement dense. Actuellement cinq périmètres de protection ont été établis sur l'ensemble de cet horizon nommé "mamelons dominant la baie" :
Saint Jean de Luz - Baillénéa (alt. : 44m): petite colline située au Sud-Est de la ville de St Jean-de-Luz visible depuis la pointe Ste Barbe. Elle est bordée à l’Ouest par l’autoroute l'A63, au Sud par la RD 918, route très fréquentée de St Jean-de-Luz à St Pée sur Nivelle / Cambo. Ce mamelon présente une zone arborée assez importante sur son versant Nord le plus visible depuis l’Océan.
- Habas (alt. : 25m) : petit mamelon situé entre le précédent et la voie de chemin de fer, dans une zone très urbanisée. Il possède encore un petit boisement résiduel surplombant la route D 918.
Ciboure :
Sainte Croix et le golf de la Nivelle : les deux sites sont mitoyens, et coupés par le passage, (en grande partie en tranchée), de l'A 63. A noter que depuis l’autoroute, il y a, à ce niveau, dans le secteur en remblais, une ‘fenêtre’ de vue sur la Baie. Ces deux mamelons sont bien repérables depuis les extrémités de la Baie (la pointe Ste Barbe et digue de Socoa).
- Sainte Croix (alt. :62m) : au Sud de l'A 63. Le sommet de ce mamelon est boisé autour de la propriété Ste Croix , ainsi que son flan Est. Par contre sa façade Nord a été récemment construite par un urbanisme d’une grande banalité… il ne reste que peu de surfaces agricoles.
- le golf de la Nivelle (alt. : 46m) : grand ensemble parsemé de boisements, et de grandes coulées vertes, c’est une respiration importante en rive gauche de la Nivelle, mais on peut s’étonner du contour amont du site au Nord, du côté du fleuve.
- Sainte Anne (alt. : 60m) : situé au Sud de Ciboure, il est visible depuis la pointe Ste Barbe, et repérable grâce à la présence d'un château perché sur le haut du mamelon et donnant sur la baie. Il est partiellement boisé sur son flan Ouest. Sa partie Nord est coupée par l'A 63 et entièrement urbanisée.

Enjeux et préconisations

Il est finalement difficile de distinguer les mamelons les uns des autres depuis les extrémités de la baie ; et la vision réciproque n'est pas souvent possible, soit du fait de la végétation arborée qui bouchent les vues , soit du fait du statut privé des parcelles. En cela, ils ne sont ni des repères évidents ni des belvédères publics remarquables.
Leur intérêt principal réside dans le "fond boisé" qu'ils constituent. A ce titre, il serait intéressant de revoir de façon précise les limites de tous ces sites : certains sont très densément urbanisés, la coupure de l’autoroute A 63 et les abords de la Nivelle sont mal pris en compte.

Ressources