Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000208 - Etangs landais sud
Procédure  Arrêté 18/09/1969
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
ANGRESSE  (40)
AZUR  (40)
BENESSE-MAREMNE  (40)
CAPBRETON  (40)
CASTETS  (40)
HERM  (40)
LABENNE  (40)
LEON  (40)
LINXE  (40)
LIT-ET-MIXE  (40)
MAGESCQ  (40)
MESSANGES  (40)
MOLIETS-ET-MAA  (40)
ONDRES  (40)
SAINT-GEOURS-DE-MAREMNE  (40)
SAINT-JULIEN-EN-BORN  (40)
SAINT-MARTIN-DE-SEIGNANX  (40)
SAINT-MICHEL-ESCALUS  (40)
SAINT-VINCENT-DE-TYROSSE  (40)
SAUBION  (40)
SEIGNOSSE  (40)
SOORTS-HOSSEGOR  (40)
SOUSTONS  (40)
TARNOS  (40)
TOSSE  (40)
VIELLE-SAINT-GIRONS  (40)
VIEUX-BOUCAU-LES-BAINS  (40)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 67784.7 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

La procédure d’inscription a été initiée suite aux réflexions de la MIACA (Mission Inter-service pour l’Aménagement de la Côte Aquitaine) sur le plan d’aménagement de la Côte Aquitaine qui visait à encadrer les équipements sur cette côte mais également à renforcer les protections. L’inscription au titre des sites du littoral aquitain constituait un axe de cette politique de protection.

Le site inscrit des Etangs landais sud s’étend sur plusieurs milliers d’hectares, entre l’océan et la RD 652. Il comprend dans son périmètre plusieurs étangs classés eux-mêmes au titre des sites. Le site inscrit généralisé constitue en quelque sorte un écrin à la multitude de sites classés du littoral. Les étangs Blanc, Noir, Hardy, de Laprade, de Moliets, de Soustons, de Léon et de Moysan comptent parmi les étangs classés du site inscrit des étangs landais Sud.

Ce site présente plusieurs unités paysagères :
- le littoral,
- les dunes boisées entre océan et lacs littoraux,
- le réseau hydrographique comprenant les étangs littoraux et les courants qui les relient,
- la pinède du plateau landais,
- les bourgs, hameaux et airiaux.

Etat actuel du site

Ce site correspond à des espaces qui subissent des pressions fortes. En effet, les étangs landais subissent les inconvénients de leur succès : l’urbanisation s’étend fortement et les milieux naturels, agricoles et forestiers reculent. La pression à proximité des rives et des zones naturelles telles que ruisseaux, zones humides et leur cortège de forêts feuillues grandit et la demande foncière ne cesse de croître.

Ces pressions ont entraîné des changements définitifs des paysages notamment par l’extension des lotissements à proximité des bourgs, ou encore l’ouverture de zones artisanales et commerciales. L’urbanisation peut également correspondre au durcissement de nombreux campings dont l’aspect a complètement changé. Ces paysages urbanisés ne présentent pas de qualité paysagère particulière et sont pourtant situés dans le périmètre du site inscrit.

Des évolutions naturelles touchent également ces étangs littoraux : il s’agit de leur comblement par l’apport de sables et de matières organiques. Bien que des mesures de gestion et d’entretien de ces étangs existent, nombreux sont ceux qui ont vu leur superficie réduire ces dernières décennies.

Malgré ces évolutions, les paysages emblématiques des étangs littoraux dominent et l’impression générale qui se dégage de ces lieux est celle d’espaces encore préservés et à dominante naturelle.

Enjeux et préconisations

La préconisation majeure consisterait à rénover le périmètre de ce site inscrit afin de protéger fortement par un classement les paysages majeurs et de désinscrire les secteurs fortement modifiés par l’urbanisation qui ne présentent plus les caractéristiques nécessaires au label « site inscrit ».

Une étude sera initiée afin de travailler à la rénovation du site inscrit, en concertation avec les élus et autres acteurs du territoire, à l’image du travail mené sur le site des étangs landais Nord.

Ressources