Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000201 - Eglise de Mons et ses abords (BELIN-BELIET)
Procédure  Arrêté 24/09/1980
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
BELIN-BELIET  (33)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère

Statut de propriété

Type de site
Autre patrimoine bâti isolé : maisons fortes, église, abbaye, moulin

Superficie: 12.07 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

La demande d’inscription du site de l’église de Mons émanait de la Direction du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne dans lequel est compris la commune de Bélin-Béliet. Le conseil municipal avait donné un accord favorable à cette protection.
« L’inscription de ce site dont la qualité tient à son couvert végétal, son architecture et son histoire permettra de veiller aux modifications qui pourraient être envisagées et de compléter utilement le site généralisé du site du val de l’Eyre. ». Extrait de l’avis technique de l’inspecteur des sites, 21 juillet 1980.

Etat actuel du site

• Environnement du site :
La commune de Bélin-Beliet est située au sud du département dans le massif forestier, sur un léger relief, en rive droite de l’Eyre. Elle fait partie du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne. L’église de Mons se trouve à plus de deux kilomètres du centre village, au sud, et en rive gauche de l’Eyre, à quelques distances de la rivière (environ 800m). Le site est encadré par deux voies importantes, l’autoroute A 63 qui passe à l’ouest, à environ 1 km et la RN 10, à l’est, à moins de 500m. Encore plus proche, côté sud, circule la route départementale RD 110. Compte tenu du couvert forestier, il n’y a aucun impact visuel sur le site. L’environnement est surtout marqué par les boisements. On distingue quelques maisons d’habitations, en bordure sud du site, hors site, le long de la RD.
Le périmètre est contigu au site inscrit du Val de l’Eyre, protégé antérieurement (22 juin 1973) sur les limites nord et est.
.
• Description du site :
C’est une belle clairière, de forme triangulaire que l’on découvre en s’approchant de l’église de Mons. L’édifice se dresse dans l’angle nord-ouest, adossée contre les boisements très proches. Il présente une silhouette particulière. La nef semble surbaissée. Elle est encadrée à l’est par l’abside romane, datée du XIIème siècle, dont la couverture est nettement plus haute que le faîtage de la nef, et à l’ouest, elle est adossée contre une tour défensive, présentant des créneaux qui s’élève encore plus haut que l’abside. La tour est datée de la fin du XV ème siècle . La nef est doublée côté sud par un collatéral. Ces différences de hauteur donnent une silhouette déséquilibrée mais la qualité architecturale des trois volumes bâtis et la nature des maçonneries en garluche (grés ferrugineux de couleur sombre et brune) partiellement couverte d’enduit clair à la chaux confère à l’église une allure pittoresque et un charme rustique. L’église est entourée par un mur de pierre d’une hauteur de 0,80m environ qui délimite un enclos de forme arrondie au sein duquel prend place un cimetière. Le mur comprend un portail d’entrée encadré par deux piliers en pierre de taille. Le sol du cimetière est herbeux, excepté au niveau de l’allée d’entrée, il comprend des caveaux d’époques diverses.
Il existe trois autres bâtiments dans cette clairière, ce sont des bâtiments traditionnels en rez-de-chaussée, aménagés en logement permanent ou en gîte, dont l’un se trouve de l’autre côté de la route communale par rapport à l’église. Ils semblent poser dans l’herbe et contribuent au charme du lieu.

Au sein de la clairière, il reste deux grands pins très proches l’un de l’autre, situés non loin du chevet, à l’extérieur de l’enclos. De l’autre côté de la route, il y a quelques jeunes chênes détachés de la lisière, de même qu’il y a quelques autres feuillus en bordure sud-ouest du site. Ces arbres isolés sont peu nombreux. Par contre, il y a quelques conifères de type épicéas ou sapins dont la présence donne un caractère d’aménagement paysager inopportun dans ce site bucolique.
L’église domine le vallon du ruisseau des Mille Hommes. Une allée herbeuse conduit au ruisseau et permet de rejoindre la fontaine Saint-Clair. La source est abritée par un édicule en pierre surmontée d’une croix. L’eau s’écoule dans la rigole d’une pierre taillée.
Outre la clairière, le site ne comprend pratiquement que des parcelles en pins, excepté un ensemble bâti peu qualitatif à. l’extrémité est, proche du carrefour entre RN 10 et RD 110.

• Etat actuel du site :
Le site est en bon état. L’église a été restaurée avec soin et finesse. Le mur d’enclos n’est pas en très bon état.
Au niveau de l’ensemble bâti à l’extrémité est du site, la façade de hangar visible depuis la voie publique est constituée par un mur en parpaing non enduit et offre une vision banalisante.

Enjeux et préconisations

Prévoir la restauration du mur d’enclos
- Encadrer les dimensions des futurs caveaux pour qu’ils ne dépassent pas du mur d’enclos
- Limiter voir supprimer les dispositifs en bois près de la source
- Prévoir de planter quelques arbres isolés (chênes ou pins) pour assurer la relève quand les vieux pins seront à terre
- Couper les conifères (epiceas) pour ne garder que des pins ou des feuillus
- Améliorer l’aspect du bâti à l’extrémité est, a minima ce qui est en vue depuis la voie publique.

Conclusion :
La clairière de l’église de Mons accompagnée de son cimetière est un lieu de grande qualité qui mérite pleinement sa protection au titre des sites. Si la valeur architecturale de l’édifice religieux justifie une protection comme monument historique, la protection au titre des sites n’a rien de redondant. Elle met en lumière la force du lieu, le dialogue harmonieux entre l’écrin boisé et la clairière, entre l’église et son adossement végétal. La situation à l’écart, la présence des trois bâtiments traditionnels, la modeste source de Saint-Clair sous son arc bâti confortent la dimension culturelle et symbolique de ce lieu remarquable.

Ressources