Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000178 - Vallée du Dropt
Procédure  Arrêté 10/12/1990
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
LANDERROUET-SUR-SEGUR  (33)
LOUBENS  (33)
SAINT-MARTIN-DE-LERM  (33)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt historique et pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 200.07 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

« Rivière de l’Entre-Deux-Mers, le Dropt traverse au Nord de La Réole les communes de Loubens, St-Martin-de-Lerm et Landerrouet-sur-Ségur.
A ce niveau la vallée présente deux versants très différenciés. Le projet de protection concerne pour l’essentiel celui situé au sud, sur la Commune de Loubens, qui offre un paysage de coteaux boisés assez pentus.
Parallèlement à la rivière s’égrènent en ligne de crête le bourg de Loubens avec son église romane qui domine la vallée, et quelques hameaux représentatifs de l’architecture rurale traditionnelle ponctué de demeures bourgeoises et de châteaux.
Cet espace particulièrement homogène et caractéristique de cette partie du département est un remarquable faire-valoir pour le micro-site exceptionnel composé au confluent du Dropt et du Ségur par le Moulin et le Pont de Loubens.
Extrait de la fiche de présentation « Inscription des sites de la vallée du Dropt et du château de Lavison », non daté, Délégué régional à l’architecture et à l’environnement d’Aquitaine.

Etat actuel du site

• Description du site :
Le site concerne le versant sud de cette séquence de la vallée du Dropt. Il prend en compte un « profil » de la vallée, de la rivière jusqu’à la départementale, sur une profondeur qui varie de 200 à 800m pour une dénivellation comprise entre 30 et 50m environ. La rivière forme la limite au nord, excepté aux abords du site classé du moulin de Loubens, où le périmètre englobe des prairies en rive droite de la rivière (parcelles agricoles et maison au lieu-dit Les Bardes). La limite Est s’appuie sur un ruisseau tandis qu’à l’Ouest, le périmètre suit la limite communale de Loubens. Au sud, le périmètre s’appuie sur la RD126 qui circule à mi-coteau.
A l’image de l’environnement du site, le fond de vallée est façonné par les activités agricoles : grandes parcelles de culture, belles prairies pâturées (en fond de vallée et bas de pente). Quelques peupleraies et des bouquets d’arbres s’interposent dans ce paysage ouvert. Le maillage bocager a disparu excepté à l’extrémité nord-ouest. Une ripisylve fournie souligne le cours de la rivière. Les berges sont peu accessibles.
Dans les fortes pentes le coteau est boisé, en friche parfois. En partie haute du versant, l’occupation du sol se partage entre prés et cultures dont quelques parcelles de vignes.
Ces paysages ruraux sont habités. Outre le village de Loubens, un habitat traditionnel isolé ponctue le coteau, constitué de corps de ferme ou d’ensembles plus cossus, comme des châteaux.
Le village de Loubens et le hameau de Guitare sont implantés à flanc de coteau. Loubens se signale par la silhouette de son église avec son clocher mur, mise en valeur par les prairies en contrebas. Réciproquement, de l’église des vues s’ouvrent sur la vallée du Dropt. Le bâti ancien est construit en pierre calcaire, avec couverture en tuile canal. Les restaurations ou les extensions sont inégales en terme de qualité.
Dans la vallée, le Moulin de Loubens forme un ensemble majeur, imposant et remarquable, classé MH et protégé par un site.
Immédiatement en aval se trouve un pont franchissant le Dropt et offrant une vue privilégiée sur le moulin. Cet ouvrage construit en 1860, est attribué à Eiffel, mais il a été modifié.

• Etat actuel du site :
Le paysage de la vallée a probablement évolué sous l’impact du remembrement. Les parcelles sont étendues, les haies rares. Mais cela reste un paysage agricole composé de cultures, de prairies avec quelques peupleraies.
Sur le versant, le paysage agraire composite reste également équilibré et harmonieux. Le problème vient des constructions neuves, qui banalisent le site.

Enjeux et préconisations

• Enjeux et préconisations :
Nécessaire maîtrise de l’urbanisation, d’une part en terme de localisation et d’autre part en terme d’aspect. S’assurer de l’inconstructibilité du glacis du village.
Préserver et valoriser le patrimoine bâti. Il ne s’agit pas de figer le bâti ancien mais d’encadrer les conditions d’évolution.
Cette vallée du Dropt est un paysage rural, de qualité, paisible, composite et équilibré dont la dimension historique est attestée par les nombreux moulins. Il faudrait engager une démarche de classement.

• Conclusion :
Le site protège une portion de la vallée du Dropt qui offre un ensemble composite de paysages qui s’étagent de la rivière jusqu’au coteau. La vallée est occupée par les grandes parcelles de cultures, et les prairies. Dans ce paysage horizontal, s’immiscent quelques peupleraies. Sur le versant, les pentes les plus difficiles sont gagnées par les boisements mais l’activité agricole maintient ouvertes les autres parcelles. C’est un paysage habité, qui comprend le village de Loubens, également un habitat traditionnel dispersé. Sur la rivière, se trouve le magnifique ensemble du moulin de Loubens qui est lui-même un site classé. Le site inscrit constitue en quelque sorte l’écrin de ce site classé.
Visite de terrain en mars 2012

Ressources