Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000139 - Village (ASQUES)
Procédure  Arrêté 12/02/1973
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
ASQUES  (33)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère

Statut de propriété
Communal et privé

Type de site
Bourgs, centres anciens, bastide, patrimoine urbain

Superficie: 47.87 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

« La commune d’Asques est située au sud-est de Saint André de Cubzac, sur une légère éminence d’où l’on découvre d’un côté une large courbe sur la Dordogne et vers l’ouest, une plaine entièrement dégagée vers Cubzac-les-Ponts. Lors de la protection en 1979, le village qui n’a encore été entaché d’aucune construction moderne, est composé de maisons anciennes qui donnent à l’ensemble un aspect calme et reposant, grâce à l’unité de ses architectures. Sans fausse note, noyé dans la nature, s’étalant jusqu’au sud du fleuve, large à cet endroit, Asques constitue par excellence, un site rural remarquable qu’il convient de protéger par une inscription »
extrait du rapport de l’inspecteur des sites du 7 août 1972.

Ce périmètre a été étendu en 1979 par l’inscription des paysages riverains de la Dordogne qui sont le complément naturel de l’ensemble urbain rural.

Etat actuel du site

Le village a su garder son caractère avec son superbe belvédère sur la vallée de la Dordogne, depuis la place du Mascaret. Nouvellement aménagé avec des bancs et des jardinières de lavande disposées sous un mail d’érables, cet endroit permet de contempler la Dordogne, la rive opposée et la plaine vers l’ouest, elle aussi protégée. Cependant l'installation de pylônes électriques défigure le panorama sur la plaine. Le passage de l’autoroute atteint également l’intégrité du site.

Les maisons du bourg récemment ravalées présentent toujours une belle unité architecturale, bien visible depuis la rue principale reliant la mairie à l’église. Cette rue offre une belle perspective sur la Dordogne. De part et d’autre, des jardins bien aménagés et des placettes arborées ponctuent la découverte du village. Des ruelles perpendiculaires permettent des vues sur le paysage alentour.


A l’est du site, à la sortie du bourg, la route menant à Malande connaît une urbanisation linéaire. Quelques maisons surplombent la Dordogne sur de grandes parcelles. Depuis cette route, des vues intéressantes sur le paysage viticole et sur le village de Saint-Romain, sont perceptibles.
La route en direction de Saint-Romain-La-Virvée connaît aussi une urbanisation linéaire. De nouvelles maisons entourées de haies s’étendent de long de la route, en continuité du bourg, et banalisent le paysage. La vue sur le moulin de Grugey et ses abords boisés est menacée par ces extensions.
Au nord du village, le quartier Saint-Martin n’a pas connu de développement urbain récent. Toutes les maisons anciennes du quartier sont restaurées et entretenues. Les vues sur le vignoble et le village de Saint-Romain-la-Virvée sont préservées.

L’escalier de la Roque au Port permet de relier le bourg du village et le port, depuis la place du mascaret. Rénové en octobre 2006, il abouti à la Dordogne.
Le quartier du port s’est développé autour d’un embarcadère et d’un ponton, dans le prolongement de la rue principale venant du bourg (rue du port). De part et d’autre de ce port, d’anciennes maisons font face à la rivière. Les berges sont occupées par des petits jardins privés bien entretenus complétant la ripisylve. Les maisons du port ont aussi été ravalées. Une fontaine et son bassin ont été joliment (ré)aménagés le long de la rue du port.
En remontant la rue on longe le lavoir récemment restauré. Plus haut, à la sortie du village, un espace public de loisirs accueille des jeux pour enfants et un terrain de foot.
Le quartier du port et l’entrée de village depuis la plaine, ont été préservés de toute extension urbaine. Les maisons anciennes sont bien entretenues et mises en valeur par les plantations des jardins, complétant la végétation naturelle du coteau. L’ensemble forme un paysage harmonieux.

Enjeux et préconisations

Le paysage viticole participe pleinement à la qualité du village grâce aux nombreuses vues et perspectives depuis le bourg. Bien que la principale culture de la plaine à l’ouest du site est le maïs, quelques prairies et bois subsistent. Les châteaux bordant la Dordogne et visibles depuis la route enrichissent le patrimoine bâti de la commune.

Le village d’Asques a su conserver et mettre en valeur son patrimoine architectural et son cadre paysager. Quelques extensions urbaines viennent entachées le tableau et contraindre les vues dégagées sur le territoire alentour.

Le projet de la future ligne à grande vitesse (LGV) traverse le territoire d’Asques.

Ressources