Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000125 - Etangs girondins
Procédure  Arrêté 05/10/1967
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
CARCANS  (33)
HOURTIN  (33)
LACANAU  (33)
LE PORGE  (33)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 39362.4 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Le Site Inscrit des étangs girondins, d’une superficie de près de 39 500 ha, s’étend sur les communes de Carcans, Hourtin, Lacanau et Le Porge, de l’océan à la RD 3, enserrant le Site Classé consacré aux étangs eux-mêmes sur 7 600 ha.

La procédure d’inscription a été initiée suite aux réflexions de la Mission Interservice pour l’Aménagement de la Côte Aquitaine (MIACA) qui visait à encadrer les équipements de la Côte Aquitaine et à renforcer les protections.
Cette politique a permis de prendre en compte la qualité paysagère et environnementale exceptionnelle de l’ensemble des étangs littoraux aquitains jusqu’à l’océan, par des mesures de protection au titre des sites :
- Site Inscrit des étangs girondins (5/10/1967)
- Sites Classés des lacs de Carcans?Hourtin et de Lacanau (plans d’eau seuls) le 16/12/1968 et le 29/09/1983 (quelques rives de Carcans-Hourtin)
- Sites Classés des étangs landais suivants : Laprade (1964), Moliets (1964), Soustons (1966 puis 1979), Hardy (1967 puis 1982), Blanc, Léon, Yrieux et Noir (1968), d’Aureilhan (1964 puis des rives en 1978).
- Site Inscrit des étangs landais sud (18/09/1969)
- Site Inscrit des étangs landais nord (16/08/1977)

Le site des étangs girondins présente plusieurs unités paysagères :
- le littoral,
- les dunes boisées entre océan et lacs littoraux.
- le réseau hydrographique comprenant les lacs littoraux, les canaux et courants qui les relient,
- la pinède du plateau landais,
- les bourgs et hameaux.

Etat actuel du site

Environnement du site
La côte de l'Aquitaine, au nord du Pays Basque, se définit le plus souvent comme une ligne sableuse continue de 270 km ourlée d'un massif dunaire et à peine entaillé de quelques encoches, dont le bassin d'Arcachon est la plus célèbre.
Mais il existe un second littoral, moins connu mais tout aussi spectaculaire : celui des lacs d'eau douce qui ponctuent l'arrière-dune, en un tireté plus ou moins dense, de la Pointe de Grave à l'embouchure de l'Adour.

Les vastes Sites Inscrits du littoral girondin et landais forment une spectaculaire bande nord-sud présentant en succession rapprochée 3 types de paysages très différents et pittoresques, contrastant avec la monotonie de la plaine à pinède : vastes étangs / forêt dunaire vallonnée / littoral océanique sableux.

Description du site
Les vastes Sites Inscrits du littoral girondin et landais forment une spectaculaire bande nord-sud présentant en succession rapprochée 3 types de paysages très différents et pittoresques, contrastant avec la monotonie de la plaine à pinède : vastes étangs / forêt dunaire vallonnée / littoral océanique sableux.

Perceptible seulement de près ou des airs, cet ensemble, qui comporte deux lacs parmi les plus étendus de France, est un véritable joyau dans son écrin de verdure : paysage d'eau douce, calme et peu venté, aux rives sauvages piquetées de loin en loin de « quartiers » pittoresques. Les forêts sont le paradis des chasseurs, dont les « tonnes » typiques parsèment les rives des lacs.

La pinède couvre les dunes jusqu'à l'océan, où elle laisse place d'un coup au paysage doré et houleux du littoral atlantique, dont l'immensité agitée est en fort contraste avec les paisibles étangs situés à quelques kilomètres...
Ces lacs, qui présentent à l'observateur une apparence d'éternité, apanage des eaux dormantes, ont en fait une géologie très récente: ce n'est qu'à l'époque médiévale que se constituent ces étendues d'eau douce, qui rassemblent en plusieurs réservoirs désormais visibles, les masses d'eau précédemment et longtemps stockées dans le vaste territoire spongieux des marais d'arrière dune.
Ce paysage de grande qualité a fait l'objet de protections paysagères et naturalistes de longue date, ainsi que d'interventions foncières, afin de le sauvegarder comme patrimoine de la nation. Toutefois, compte-tenu de la pression urbaine croissante, et du développement touristique, un renforcement des protections apparaît aujourd'hui nécessaire.

Etat actuel du site
Ces sites subissent des pressions fortes. En effet, les étangs landais subissent les inconvénients de leur succès : l’urbanisation s’étend fortement et les milieux naturels reculent. La pression à proximité des rives et des zones naturelles telles que ruisseaux, zones humides et leur cortège de forêts feuillues grandit et la demande foncière ne cesse de croître.
Ces pressions ont entraîné des changements définitifs des paysages notamment par l’extension des lotissements à proximité des bourgs, ou encore l’ouverture de zones artisanales et commerciales. L’urbanisation peut également correspondre au durcissement de nombreux campings dont l’aspect a complètement changé. Ces paysages urbanisés ne présentent pas de qualité paysagère particulière et sont pourtant situés dans le périmètre du site inscrit.

Malgré ces évolutions, les paysages emblématiques des étangs littoraux dominent et l’impression générale qui se dégage de ces lieux est celle d’espaces encore préservés et à dominante naturelle.

Les vastes Sites Inscrits du littoral girondin et landais forment une spectaculaire bande nord-sud présentant en succession rapprochée 3 types de paysages très différents et pittoresques, contrastant avec la monotonie de la plaine à pinède : vastes étangs / forêt dunaire vallonnée / littoral océanique sableux.

La première évaluation de la politique des sites, impulsée par le Ministère de l’Ecologie sur l’ensemble de la France à l’occasion du centenaire de la 1e loi de protection des Sites (1906), a été menée en 2005 par la DIREN, pour préparer le programme pluriannuel d’action. Elle a mis en avant les évolutions fortes qu’ont subi ces grands Sites Inscrits généralisés, tel celui des étangs girondins. En effet, si ces sites présentent encore dans l’ensemble une grande qualité paysagère et environnementale qui justifie pleinement un classement et le maintien de l’inscription sur les dunes et plages littorales, à l’inverse, certains secteurs ont perdu leur intérêt patrimonial et paysager notamment à cause des extensions d’urbanisation.

Enjeux et préconisations

Une concertation importante avec les collectivités locales et les partenaires administratifs est en cours.
Les enjeux qui conduisent le projet de requalification et le nouveau périmètre de site est le suivant :
- conserver les paysages lacustres naturels et les paysages qui leur sont liés (ruisseaux, canaux et courants),
- maintenir les discontinuites urbaines,
- maitriser le developpement des bourgs aux abords des lacs,
- adapter les niveaux de protection aux enjeux paysagers.
Rédaction 2012

Ressources