Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000119 - Vallée de la Vézère (confluent de la Vézère et de la Dordogne)
Procédure  Arrêté 08/08/1969
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
ALLES-SUR-DORDOGNE  (24)
LE BUGUE  (24)
LE BUISSON-DE-CADOUIN  (24)
LIMEUIL  (24)
SAINT-CHAMASSY  (24)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 1827.41 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Le site s’étend sur la vallée de la Vézère et sur la vallée de la Dordogne, à l’endroit où la Vézère rejoint la Dordogne qui continue ensuite sa route en formant deux cingles remarquables à Limeuil et Trémolat.
A Limeuil, deux ponts franchissent respectivement la Vézère et la Dordogne juste avant la confluence. Ils font face au village perché de Limeuil-Haut qui domine les deux vallées.
Alors que la Vézère finit sa course dans une vallée large délimitée par des coteaux aux pentes douces, la Dordogne chemine au pied de falaises abruptes rive droite, et côté de vastes terrains agricoles rive gauche.

Etat actuel du site

Le site présente des évolutions fortes en terme de développement de l’urbanisation : la commune du Bugue s’est développée au nord du site, des constructions pavillonnaires ont commencé à miter le fond de vallée et les rebords de coteaux. La déprise agricole entraîne la fermeture des coteaux jusqu’alors utilisés comme pâturages. Malgré ces changements, les deux vallées offrent des paysages intéressants, agréables pour le promeneur.
La confluence conserve un intérêt paysager fort que les évolutions récentes ne sont pas venues perturber. Seules des plantations de peupliers tendent à fermer les perspectives.

Le site inscrit de la confluence recoupe pour partie le site classé du cingle de Limeuil.

Enjeux et préconisations

Il est important de préserver ce site d’une urbanisation diffuse et exposée dans le paysage, et la vocation agricole des fonds de vallée doit être favorisée. Le site inscrit englobe des secteurs à vocation urbaine dans lesquels une attention particulière doit être portée à l’architecture, au traitement des haies, de la végétation des jardins… afin d’éviter la banalisation de ce site protégé. La qualité de découverte du site par les routes qui la parcourent doit être maintenue et les perspectives paysagères les plus intéressantes entretenues, voire recréées.

Ressources