Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000094 - Bourg (MONTAGRIER)
Procédure  Arrêté 11/09/1974
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
MONTAGRIER  (24)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Bourgs, centres anciens, bastide, patrimoine urbain

Superficie: 22.87 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

« Le site urbain de Montagrier, chef lieu de canton, est dans un environnement fait de champs, de landes, de fougères, d’ajoncs, de bruyères, région qui domine la vallée de la Dronne. Dans ce décor sylvestre s’intègre l’ensemble urbain de Montagrier avec de pittoresques masures, à l’architecture fort simple, presque banale, mais cependant attachante par la beauté des jardins, les mouvements de toits, les jambettes de bois, avec de vieilles rues délicieusement surannées. L’ensemble construit à partir du XIIème siècle à belle allure. La protection au titre des sites permettra de contrôler l’évolution de la construction neuve qui, sans assistance architecturale, apporterait sans aucun doute des nuisances (menaces de constructions préfabriquées) et, aussi de rénover le site urbain, avec le concours de la collectivité locale et du département » (rapport d’inspection du 17 avril 1974).

Etat actuel du site

Le bourg de Montagrier domine fièrement la vallée de la Dronne, mettant en avant son église détachée du reste du village et entourée d’un parc la mettant en valeur. Une allée de marronniers située à l’est de l’église mène à un belvédère qui offre à la vue les paysages remarquables de la vallée de la Dronne.
Une rue principale traverse le village du sud au nord, du belvédère à la fin du vieux bourg. Les maisons s’articulent autour de cet axe, sur le plateau et sa rupture de pente, et présentent des jardins sur les glacis, jardins délimités par des murets de pierre. Les glacis du promontoire qui accueille le bourg participent, par leur caractère naturel (enherbés ou occupés par des jardins) à la qualité du site de Montagrier.
Une petite chapelle est située au nord du village. Des alignements d’arbres et les plantations sur les places agrémentent le cœur du village.
L’ensemble est à la fois bien entretenu et intéressant.

Enjeux et préconisations

Le traitement des espaces publics, et notamment les abords de l’église doivent préserver le caractère du bourg de Montagrier. La simplicité des abords de l’église est très certainement à conserver. La restauration du bâti de ce bourg ancien doit également respecter la typologie du bâti existant, conformément à ce qui a pu être fait jusqu’à présent.
Un enjeu fort réside également dans la préservation des glacis qui entourent le bourg. La succession de la vallée agricole se prolongeant par un glacis agricole ou occupé par des jardins et enfin le bâti ancien est à favoriser.
Les abords du site sont cependant insuffisamment pris en compte dans le périmètre du site inscrit et les enjeux paysagers dépassent le site protégé. Les vallons situés à l’est et à l’ouest du bourg mériteraient de conserver leur vocation agricole ou naturelle. L’implantation de constructions récentes à mi-pente, en contre-bas de la RD 103, à l’est du village, perturbe la lisibilité du paysage et met en évidence à la fois la sensibilité paysagère du secteur et l’insuffisance du périmètre protégé.
Une extension du site inscrit pourrait être étudiée afin de mieux intégrer les enjeux paysagers aux abords du village, insuffisamment protégés en l’état.

Rédaction 2008

Ressources