Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000055 - Village (COUX-ET-BIGAROQUE) et ses abords
Procédure  Arrêté 25/01/1944
Arrêté d'inscription

Commune(s) d'Aquitaine
COUX-ET-BIGAROQUE  (24)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Bourgs, centres anciens, bastide, patrimoine urbain

Superficie: 3.8 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Le village de Bigarroque, situé sur la rive droite de la Dordogne à proximité du confluent de la Vézère, offre au promeneur la vue d’une petite bourgade aux maisons anciennes, dont quelques unes gothiques avec d’intéressants détails architecturaux. Le village est positionné à flanc de falaise et était dominé dans le passé par un château juché sur le rocher dès le XIIème siècle. Or il ne reste rien de cet édifice puisqu’il fut démantelé comme repère calviniste sous Louis XIII. Il reste cependant quelques belles demeures qui laissent penser qu’il s’agirait de dépendance du château. On trouve également un ravissant pigeonnier ainsi qu’une église de la fin du XIIème siècle.
L’ensemble du village forment un tout harmonieux agréable à visiter.

Etat actuel du site

Le caractère pittoresque est conservé et la plupart des maisons habitées ont bénéficié de travaux d’entretien. En revanche, les pigeonniers et autres bâtiments non habités se dégradent.
La Dordogne est peu visible. En 1944, lors du classement, cette remarque était déjà formulée et il était proposé d’y remédier.

Enjeux et préconisations

Le développement des plantations de peupliers dans la vallée de la Dordogne participe à masquer la vue et à procurer un sentiment d’enfermement.
Le principal enjeu pour ce site consiste à rouvrir des vues sur la rivière et de créer des perspectives sur la vallée en limitant les écrans de peupliers.
En ce qui concerne la restauration des bâtiments, il faudra veiller à respecter le caractère du village typiquement sarladais.

Rédaction 2005

Ressources