Haut de page

FICHE | Site inscrit - SIN0000042 - Château de Fénelon et ses abords
Procédure  Arrêté 28/03/1951


Commune(s) d'Aquitaine
SAINTE-MONDANE  (24)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt historique et pittoresque

Statut de propriété
Privé

Type de site
Château, parc et jardin, domaine, allée d'arbres, square

Superficie: 18.72 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Le rapport général parle de « l’un des mieux conservés et des plus complets des châteaux du Sarladais » et « d’une vue remarquable sur la vallée de la Dordogne ».
Il évoque aussi des «bois de chênes verts et de châtaigniers formant un socle de verdure d’où émergent les multiples tours de cette belle demeure». Aujourd’hui s’ouvre à l’ouest une vaste étendue herbeuse : le glacis. Hormis cette zone très ouverte, le château reste entouré de bois. Il s’agit de boisements spontanés ayant gagné sur l’ancien glacis qui entourait entièrement le château.
Situé dans le Périgord Noir, le château de Fénelon, qui est une forteresse féodale, est ouvert au public. Il est situé dans la vallée de la Dordogne, dans un paysage très préservé de l’urbanisation. Les boisements y sont très importants dans les pentes, alors que la vallée reste ouverte et cultivée. Au pied du château se trouve la « maison de la nourrice de Fénelon » et la métairie de Freysange. Ces deux bâtisses restaurées, dépendances du château de Fénelon, ne font pas partie du périmètre du site inscrit.

Etat actuel du site

Le château de Fénelon est situé sur un piton rocheux. Il domine son domaine, une allée d’anciens marronniers guide jusqu'à sa porte. Les vues sur la vallée de la Dordogne depuis le château sont exceptionnelles. Le glacis à l’ouest permet des vues très lointaines. La fermeture au nord et à l’est bouche la vue. On retrouve sur le cadastre napoléonien une grande parcelle correspondant certainement à la grande parcelle du glacis. Une double enceinte de remparts entoure le château. Dans la première enceinte se trouvent deux arbres remarquables à savoir un Séquoia sempervirens et un Cèdre.
Les points d’eau au cœur du château sont très intéressants et notamment le point d’eau en forme de serrure et le pédiluve destiné à baigner les pieds des chevaux lors du retour de la chasse. La basse-cour est large et enherbée le bâti est restauré et entretenu. Une piscine ayant servi au tournage d’un film y tient place.
Le périmètre du site englobe les abords du château. En contre bas de la muraille, on retrouve des buis très anciens taillés. Plus loin dans le domaine forestier exploité en taillis, prend place un cheminement entre deux allées resserrées de buis anciens de plus de deux mètres de hauteur. Plus loin une prairie s’ouvre au cœur de la forêt. Une allée rectiligne surélevée est le témoin de la promenade de chasse de Monsieur de Salignac. Les stationnements, nombreux, sont pour les premiers très éloignés du site et pour les seconds en contrebas du site.

Enjeux et préconisations

Il s’agit d’un très beau site avec des projets intéressants : notamment la réouverture des abords proches du château afin de dégager le glacis originel, ce dégagement permettra d’obtenir des vues sur la vallée de la Vézère, aujourd’hui bouchées.
Il serait intéressant d’élargir le périmètre de protection afin d’englober les dépendances du château, à savoir la métairie et la maison de la nourrice.

Ressources