Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000678 - Pépinières Maymou
Procédure  Arrêté 10/11/2008
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
BAYONNE  (64)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque et scientifique

Statut de propriété
Privé

Type de site
Château, parc et jardin, domaine, allée d'arbres, square

Superficie: 7.79 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Les pépinières Maymou fondées dans les années 1880 par Paul Maymou à la périphérie de l’ancienne ceinture maraîchère nord de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) forment un ensemble paysager et botanique de tout premier plan. Véritable oasis d’une superficie de 7 ha, elles sont situées à la lisière nord de Bayonne au cœur du quartier Saint-Etienne, dans un secteur urbanisé, contiguë à la ZUP.
La pépinière est installée sur une zone accidentée formée d’un plateau, de coteaux et d’un vallon, encadrés par les vallées des ruisseaux de la Fontaine de Biarnès et de la Fontaine de Claverie alimentant le marais et l’étang de Habas. Le domaine s’insère au cœur d’un système de « parc à caractère naturel » que sont les parcs des châteaux de Caradoc et de Ségur, la ferme Sainte Marie et la lande de Niorthe. Les caractéristiques topographiques du site et son climat sont à l’origine même de la richesse botanique de ce lieu.
Les accidents du terrain ménagés par le plateau, les coteaux et les vallées favorisent un micro climat particulier . Climat délicat, similaire à celui de la Chine du Sud ou de certaines régions du Japon, qui a la particularité d’alterner brutalement pluie et sécheresse. Cette zone assez humide est cependant protégée des vents, donc du dessèchement en été. Elle a permis le développement de collections de plantes asiatiques et exotiques rares qui forment, un jardin botanique.
Dans ce contexte bien particulier, les générations de propriétaires, grâce à leur savoir-faire et à leur bonne gestion, ont réussi à améliorer et élever sans cesse en nombre et qualité les plantes acclimatées et cultivées aujourd’hui.
Aujourd’hui, les pépinières sont à la fois un conservatoire, véritable collection d’espèces rares, installé dans le vallon tourbeux et un espace de production horticole qui fournit des végétaux de collection à des amateurs botanistes éclairés et à des professionnels de l’aménagement.
La collection, environ 350 espèces et variétés différentes, représente une grande richesse autant dans les cultivars que dans les espèces sauvages pour lesquels le nombre s’équilibre à peu près signe de grande diversité. Le nombre précédemment cité ne prend pas en compte la totalité des cultivars mis en œuvre dans ce site, tels les camélias, les hortensias…. D’autre part, il a été mis en œuvre des variétés cultivées qui sont maintenant répandues et ont rendues célèbre la pépinière, tel le magnolia grandiflora caradoc.
Les fondateurs ont su utiliser les caractéristiques topographiques du lieu pour donner au visiteur, le sentiment qu’il parcourt un véritable parc pittoresque. Les fossés de drainage creusés dans la tourbière, à la fin du XIXème siècle sont encore visibles et canalisent avec efficacité les eaux trop abondantes de ruissellement tout en aménageant la composition.
La connaissance de la famille Maymou concernant les végétaux remonte au XIXe siècle. Ajoutée à une forte capacité d’observation, elle leur a permis de systématiser la greffe, pratique aujourd’hui en voie de disparition dans la culture des plantes ligneuses.

Etat actuel du site

Le périmètre prend en compte la totalité des terrains de la pépinières : le plateau, le vallon, la tourbière et les zones humides de fond de vallon.

Enjeux et préconisations


La protection au titre de la loi sur les sites permet de mettre en valeur les qualités exceptionnelles des pépinières et de reconnaître leur caractère scientifique et historique. Elles sont ainsi le témoin d’un savoir-faire traditionnel qui doit être transmis aux générations futures. C’est un lieu unique en France, porteur d’enjeux paysagers, botaniques et écologiques exceptionnels.

Le classement des pépinières Maymou répond au souci de préservation des qualités :

- Paysagères : les pépinières occupent un vallon protégé de l’urbanisation de Bayonne.

- Botaniques : les pépinières, véritable arboretum, recèlent une collection exceptionnelle, de plantes originaire d’Asie.

- Horticoles : elles ont su préserver un savoir faire traditionnel, rare aujourd’hui.

Ce domaine des pépinières Maymou est un patrimoine vivant dont la majeure partie des collections ne peuvent être délocalisées, car la plupart ne supporteraient pas le déplacement. Les pépinières occupent un vallon protégé de l’urbanisation de Bayonne et viennent compléter un système constitué d’autres propriétés (comme les parcs des châteaux de Caradoc et Ségur, ou la ferme Sainte Marie et la lande de Niorthe) qui forment un poumon vert utile à la métropole. Elles constituent surtout une collection unique de plantes rares, un arboretum au sens XVIIIe siècle, exceptionnel en France et en Europe.

Ressources