Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000669 - Moulin de Loubens (ensemble)
Procédure  Arrêté 24/09/1991
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
LANDERROUET-SUR-SEGUR  (33)
LOUBENS  (33)
SAINT-MARTIN-DE-LERM  (33)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt historique

Statut de propriété
Privé

Type de site
Autre patrimoine bâti isolé : maisons fortes, église, abbaye, moulin

Superficie: 7.31 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

"Situé sur le Dropt aux confins de trois communes, le Moulin de Loubens constitue un des plus beaux exemples des nombreux moulins qui furent édifiés à partir du Moyen-Age dans l'Entre-deux-Mers. Les multiples usages de ces moulins en firent des centres d'activités importants et les taxes perçues par les seigneurs les désignèrent souvent comme des symboles d'autorité et de puissance. A ces divers titres, ils furent l'objet de multiples convoitises lors des périodes de troubles et pendant les guerres. Nombre d'entre-eux furent ainsi fortifiés.
Les édifices majeurs encore existants ont pour beaucoup été protégés au titre des Monuments Historiques (moulins de Labartine, Bagas, la Salle, Neuf à Espiet...) mais le moulin de Loubens n'a pas fait jusqu'alors l'objet d'une telle mesure. Pourtant il compte indéniablement parmi les plus remarquables avec ses amples arcades sur deux niveaux supportant la totalité de l'édifice. Il s'en dégage une impression de légèreté qui est assez fascinante quand on considère les dimensions imposantes du bâtiment. Ce moulin du 16e siècle séduit également par la force de sa composition et sa relative homogénéité bien qu'il ait été remanié aux 18e et 19e siècles. L'ensemble de ces caractéristiques en fait une construction d'exception, un précieux témoignage de l'histoire de cette région qui assurément permettent de le considérer comme un élément du patrimoine national. L'île sur laquelle il repose au niveau du confluent du Dropt et du Ségur et les espaces naturels qui l'entourent composent un écrin qui le met merveilleusement en valeur.
A ces qualités particulièrement remarquables du site proposé au classement il convient d'ajouter l'attrait supplémentaire procuré par la présence en aval du moulin d'un pont métallique enjambant le Dropt. Construit vers 1860 et attribué à Eiffel, cet ouvrage constitué de 8 arcs d'une légèreté extrême représente un chef d’œuvre de technique.
Ainsi non seulement chaque élément majeur du site proposé au classement pris isolément s'impose par son intérêt esthétique et historique mais leur parfait agencement dans un espace relativement réduit composent un paysage d'une grande force et en tout point remarquable". (rapport inspecteur des Sites - non daté)

Etat actuel du site

Description du site
Le moulin est parfaitement entretenu et garde toutes ses qualités architecturales et paysagères.

Le pont Eiffel a fait l’objet de travaux de rénovation dans le souci principal de conserver intacte l’ossature métallique existante et de la décharger du maximum d’efforts. Néanmoins, la consolidation par la mise en place d’une dalle de béton venant en sur-épaisseur et la finition choisie, un bandeau métallique massif, ont altéré la finesse de cet ouvrage d’art.

État actuel
Au cours des années 80, deux campagnes de plantation d’arbres fruitiers sur des parcelles situées rive droite du Dropt se sont soldées par leur dépérissement, le terrain très lourd et inondable ne convenant pas à ces végétaux. Une plantation de peupliers remplacera rapidement les fruitiers.

En janvier 2009, la tempête a endommagé une partie importante des peupliers, les arbres restant arrivés à maturité ont été coupés.

Enjeux et préconisations

Suite aux dégâts occasionnés par la tempête de 2009, un diagnostic paysager et phytosanitaire effectué sur le site formule des préconisations pour le réaménagement du site :

- Transformation de l’espace antérieurement occupé par la peupleraie en bocage. (création d'une prairie encadrée par une maille arborée qui va permettre de limiter la perception des bâtiments de la cave coopérative).
– Restauration des berges en supprimant certains sujets (peupliers hybrides) et en recépant les aulnes dégénérescents.
– Plantation d’un nouvel alignement à 4,00m de la tête de berge. La berge et le chemin d’entretien seront maintenus ouverts sous la forme de prairies.
– Entretien de la végétation rivulaire dans le méandre.

Programmation d’action dans le clos de la maison du passeur :
– Conservation et réhabilitation des murs constituant le clos).
– Plantation d’arbres fruitiers dans le prolongement du verger existant.
– Constitution d’une haie bocagère sur la limite du clos.

L'ensemble de ces préconisations, adoptées par la propriétaire ont été validées par la Commission départementale des sites et paysages.

En ce qui concerne le pont, des travaux de requalification sont à prévoir pour redonner tout son intérêt à cet ouvrage d’art.

Ressources

plaquette vallée du Dropt – diren aquitaine