Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000628 - Plan d'eau de la Leyre et les berges au lieudit "le lavoir"
Procédure  Arrêté 16/09/1942
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
MIOS  (33)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère

Statut de propriété
Communal

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 9.85 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Ce site classé, situé sur les berges de l’Eyre au sud-ouest de Mios, comprend un plan d’eau et un bois. A la rencontre de l’Eyre, rivière venue des Landes, et du ruisseau d’Andron, qui s’écoule depuis le plateau agricole et forestier, un bois de feuillus s’est développé dans un méandre de l’Eyre qu’un long plan d’eau tend à refermer et à transformer en presque-île. Le site classe en fait un élargissement remarquable de la forêt-galerie de l’Eyre dans une dépression dite « La fosse », où se côtoient les chênes, quelques pins, mais aussi en sous-bois de l’aubépine, des saules, des fougères. Le relief est légèrement ondulé par les cours d’eau qui sillonnent sporadiquement le bois en perçant de petits vallons accessibles. Sur les berges de l’Eyre, de petites plages ont été aménagées qui ouvrent le bois à la lumière de la rivière rouille qui s’écoule.

Etat actuel du site

Le site a bénéficié d’aménagements touristiques sur ses abords, qui contribuent à le mettre en valeur : son entrée est marquée par une prairie cernée de chênes, la place Mirabeille, qui accueille une aire de jeux pour enfants. Cet espace permet de mettre une distance par rapport au camping qui s’est construit à proximité. A l’entrée plus immédiate du bois, deux bâtiments accueillent les visiteurs et groupes scolaires ; des bancs et des tables en bois sont mis à leur disposition sous ce pré-bois de pins clair. Ce lieu forme une anti-chambre au site classé mais introduit aussi à un parcours sportif de 2,4 km dans les bois situés au-dessus de la dépression. Entre cette anti-chambre et la prairie, à la confluence du ruisseau d’Andron et de l’Eyre, un ancien lavoir a été marqué par l’aménagement d’une plate-forme en bois qui donne accès à l’eau et offre un point de vue remarquable sur l’Eyre et sa forêt-galerie.

Enjeux et préconisations

Si les différents équipements et aménagements autour du site participent à la mise en valeur et à l’accessibilité de ces berges exceptionnelles de l’Eyre, le site reste fragile. Le plan d’eau tend aujourd’hui à se refermer et à se transformer petit à petit en zone humide. Son accès n’est pas entretenu, le chemin s’enfriche. Or cette pièce d’eau ouverte possède des qualités intéressantes au sein du bois qui l’entoure, qui justifient sa préservation : la diversité végétale de ses berges compose une ambiance distincte de celles que l’on rencontre dans le bois le long des chemins. L’accès à ce plan d’eau mériterait donc d’être entretenu et une réflexion sur son eutrophisation pourrait être menée afin de conserver l’intérêt de ce site classé.

Ressources