Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000614 - Domaine de Bellevue
Procédure  Arrêté 05/11/1943
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
BOULIAC  (33)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Château, parc et jardin, domaine, allée d'arbres, square

Superficie: 2.29 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Trois Sites de Bouliac
Site de la terrasse de Bouliac :
« A 6 km de Bordeaux, rive gauche, sur la côte qui domine la plaine de la Garonne, près d’une vieille église romane au haut clocher moderne ».
« La terrasse, qui s’étend devant l’église de Bouliac, constitue l’un des plus beaux belvédères des environs immédiats de Bordeaux, où, seule, la rive droite de la Garonne présente des sites dominants, qui s’opposent d’une façon heureuse à la constitution presque uniformément plate de la rive gauche. Le panorama dont on jouit de la terrasse de Bouliac, est fort intéressant : il embrasse la vue de toute la ville, que coupe la courbe harmonieuse du fleuve et que dominent les tours et les clochers de ses édifices ; on contemple aussi la vallée de la Garonne, semée de prairies et de vignes, et jusqu’aux limites de l’horizon la grande masse sombre de l’immense forêt landaise ». (Extrait d’un texte de l'inspecteur régional des sites -1943).

Site de Bellevue et Delor :
« Contiguës à la terrasse, dans sa partie sud, entre la route Bordeaux-Cadillac et le chemin de la Tresne, descendant au revers d’un coteau abrupt sont deux petites propriétés d’agrément : Delor et Bellevue. Deux demeures bourgeoises, sans aucun intérêt artistique par elles-mêmes, mais dont les parcs flanquent heureusement le belvédère.
A Bellevue, des conifères soigneusement plantés, à Delor, des bosquets de yeuses, des lauriers d’Apollon, des thuyas, voire même des oléacées, qui parsèment agréablement la pente. Çà et là, blanchâtre, la roche en place qui perce le tapis végétal, c’est elle qui attire la cimenterie, qui semble actuellement vouloir profiter de ce que Delor est en vente, pour l’acheter, soit directement soit par personne interposée, et lancer des haveuses dans cette direction. La laisser s’installer là, au pied de la terrasse serait un crime ». (Extrait du rapport général - Non daté - Non signé.)

Etat actuel du site

• Environnement du site :
Le site de la terrasse, le domaine de Bellevue et le domaine Delor se trouvent dans le bourg de Bouliac, en rive droite de Garonne. La commune s’inscrit dans une ligne de coteaux, orientés nord/sud, qui culminent aux environs de 70m et dominent au sud-ouest la ville de Bordeaux.
Les sites bordent le village ancien et l’église Saint-Siméon. Son clocher « moderne » qui se dresse en haut du coteau est un véritable repère dans le paysage de ce secteur de Garonne, L’antenne TDF implantée à proximité du village au nord marque aussi fortement le haut de coteau.
Les trois sites se trouvent en haut et à la rupture de pente. Le site de la terrasse (le plus au nord) est bordé par un hôtel, le Saint-James, dessiné par l’architecte Jean Nouvel.
A l’ouest des sites, la pente des coteaux nord de Garonne est forte et boisée de feuillus. Une urbanisation récente est venue s’implanter en pied de coteau, dans la plaine, le long de la route de Latresne. Les espaces plus à l’ouest sont de vastes zones agricoles pâturées ou fauchées, drainées par de larges fossés, ce sont les zones de palus facilement identifiables depuis le haut du relief. Certaines de ces parcelles semblent être en cours d’enfrichement.

• Description des sites :
Les trois sites inscrits bordent la côte du Piquet à l’ouest, à l’entrée sud du bourg de Bouliac. Leurs limites se jouxtent, ainsi le site de la terrasse est le plus au nord puis vient le Domaine de Bellevue et enfin le Domaine de Delor.
Le premier site comprend l’église, ses abords, le grand balcon en tête du mur de soutènement et une plate-forme enherbée accessible au public, en contre-bas.
Le panorama est remarquable. Une table d’orientation en mosaïque facilite la lecture de ce grand paysage. Au nord et à l’ouest de l’église, l’espace est traité dans un esprit contemporain tandis qu’au sud de l’édifice et aux abords du monument aux morts, le lieu conserve un caractère plus désuet.
Le sentier de l’Hermitage longe le site au sud et établit la séparation avec le site classé du Domaine de Bellevue.
Entre les deux sites inscrits, le Domaine de Bellevue est un site classé. Il comprend le château et son parc. Le bâtiment est implanté au carrefour de la côte du Piquet et du sentier de l’Hermitage, qui borde la place Chevelaure, en vis-à-vis de l’église (au nord est du site). Il n’y a pas de vues sur le parc, ni sur la plaine de la Garonne du fait du haut mur et des épaisses frondaisons (nombreux persistants).
Le site le plus au sud et le plus grand par sa superficie est le Domaine de Delor. Il est composé d’un château, nommé aujourd’hui Kermorvan, implanté en rebord de relief et en retrait par rapport à la route de la côte de Piquet. Une terrasse ombragée par des platanes prend place entre le château et la route. Les vues depuis l’espace public tant sur le château que sur la vallée sont préservées. Les haies en bordure de voie sont taillées et maintiennent ouvertes les vues sur le parc et le potager au nord. Les terres au sud du château sont couvertes de vignes, véritable balcon sur la plaine de Garonne. Une ligne électrique et ses grands pylônes de fer coupent la parcelle.

• Etat actuel du site :
Les trois sites sont décrits comme des balcons sur la plaine de Garonne dont l’intégrité était menacée par les sociétés des «Ciments Français ». Les carrières n’ont pas touché ces coteaux, aucune trace d’extraction n’a été notée.
Pour ce qui est de la vue, les deux sites inscrits tiennent leurs promesses, ce qui n’est pas le cas du site classé, qui n’est plus, depuis l’espace public, qu’un immense mur végétal. Cette forte présence végétale est regrettable.

Le site de la terrasse présente un magnifique panorama. On constate tout de même des aménagements un peu « usés », notamment le mobilier urbain et la table d’orientation. Les frondaisons de l’alignement de mûriers platanes plantés sur la terrasse sud gênent un peu les vues, bien qu’ils soient taillés.
Le site classé du Domaine de Bellevue est entouré de végétation et de hauts murs surmontés de barbelés. Il n’y a pas de transparence pour apprécier le point de vue.
La fermeture pour des raisons de sécurité du sentier de l’Hermitage ne permet pas de longer le site à l’ouest.
Le site inscrit du Domaine de Delor a probablement peu évolué depuis sa protection, les vues depuis l’espace public au droit de la vigne sont magnifiques. Les bâtiments sont entretenus, les haies taillées.

Enjeux et préconisations

• Enjeux et préconisations :
Améliorer le mobilier urbain autour de la terrasse, restaurer la table d’orientation ou proposer une nouvelle table de lecture du paysage, plus contemporaine par l’information délivrée et par son aspect.
Abaisser le « plafond » des mûriers platanes sous la terrasse ou bien arracher ces arbres au feuillage épais et répondre au besoin d’ombrage par une treille adossée au mur de soutènement.
Se rapprocher des propriétaires du Domaine de Bellevue pour négocier au moins une ouverture ou une transparence sur la vallée. C’est le seul site classé des trois, et c’est celui qui a le plus changé !
La question se pose également de protéger le paysage que l’on découvre du belvédère. La qualité des vues tient en partie à la présence des palus, de ce paysage encore rural, en pied de versant qui contraste fortement avec la densité bâtie de la rive gauche.
Sans doute ces terres sont protégées par le risque d’inondation ou par leur valeur agricole mais une extension de protection permettrait de confirmer leur qualité paysagère et l’enjeu qu’il y a à les préserver.

• Conclusion :
Les vues offertes depuis la terrasse de Bouliac et le Domaine de Delor sur la plaine de Garonne et la ville de Bordeaux sont encore aujourd’hui remarquables. Le site de la terrasse ne présente plus les désagréments signalés dans le rapport, et le panorama depuis la côte de Piquet au niveau des vignes du Domaine de Delor est magnifique. La menace de création de carrière soulignée dans le dossier de protection ne pèse plus sur le coteau.
Par contre, le site classé du Domaine de Bellevue est soustrait aux regards et se dresse désormais comme un obstacle opaque entre les deux sites inscrits,
Visite de terrain en juillet 2012

Ressources