Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000601 - Breil (cabanes en pierre)
Procédure  Arrêté 14/03/1968
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
SAINT-ANDRE-D'ALLAS  (24)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Autre patrimoine bâti isolé : maisons fortes, église, abbaye, moulin

Superficie: 4.76 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Le site barre l’extrémité Nord-Est d’un petit vallon qui débouche sur la vallée formée par un affluent de la Petite Beune qui se joint à la Grande Beune pour se jeter toutes deux dans la Vézère aux Eyzies.
Un habitat en pierres sèches à couvertures de lauzes y est implanté. Il constitue un des rares exemples de ce genre dans le département. Moins important que ceux de la Salvie, à St Vincent de Paluel et de l’Oppidum de Terrasson, le site avait l’intérêt en 1967 d’être bien encore occupé et bien entretenu par ses propriétaires. C’est pourquoi, le site a fait l’objet d’un classement au titre des sites en 1968.

La particularité des constructions de ce site réside dans le fait que toutes, à l’exception de l’habitation principale, sont élevées en pierre sèche, et tout l’ensemble couvert en lauze, sans charpente, ni clef de voûte. Les murs sont montés en petit appareil sans liant, les jambages des ouvertures sont en pierres plus grosses et les linteaux tantôt en bois, tantôt monolithes.

Etat actuel du site

Le site comprend une maison d’habitation, au fond d’une cour, où l’on pénètre par un portail en anse de panier, fermée sur trois côtés par des bâtiments annexes et sur le côté vallon par une terrasse.
A la maison d’habitation est accolée une petite construction abritant le four à pain. Sur le côté nord-ouest de la cour, deux rangées parallèles de bâtiments ovoïdes à usage agricole ferment celle-ci ; en arrière, quelques cabanes rondes sont implantées çà et là.

Afin d’assurer l’accueil du public, le site présente également deux cabanons en bois, l’un constituant la billetterie et l’autre une buvette. D’anciens outils agricoles sont présentés entre les différentes cabanes. Des cabanes de feuillardiers complètent le parcours du visiteur. Ces aménagements sans prétention participent à la sobriété du site.

Les cabanes ont été inscrites puis classées en 1995 au titre des Monuments historiques.

Enjeux et préconisations


Ressources