Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000585 - Fort du Portalet et le Chemin de la Mâture
Procédure  Arrêté 04/09/1997
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
BORCE  (64)
ETSAUT  (64)
URDOS  (64)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère

Statut de propriété
Public, privé des collectivités, privé

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 263.73 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

L’ensemble formé par les fortifications (Forts du Portalet et de Poutou, pont et route d’accès au Fort du Portalet) qui avaient été protégés tant au titre des sites que des monuments historiques, ainsi que le sentier dit « de la Mâture », et les versants montagneux au sein desquels ils se situent, constituant le défilé du Portalet, ont fait l’aspect d’une protection accrue : Site classé en 1997 et Monuments historiques classés en 2005 (décision prise dans le cadre de la modernisation de la RN 134 en vallée d’Aspe).
D’une part, ces ensembles constituent en effet des fleurons reconnus du patrimoine valléén par leurs caractères spectaculaire et historique, d’autre part, il importait de les garantir contre les conséquences prévisibles de l’aménagement de la RN 134.
Le Chemin de la Mâture a été sculpté dans la falaise pour aller récolter dans le Bois du Pacq les fûts nécessaires à la marine royale de Louis XIV.
Le fort du Portalet a, entre autres, accueilli dans ses geôles les cinq « responsables de la défaite de 1940 » puis, à son tour, le Maréchal Pétain en 1945. Le fort du Poutou a été inspecté par A. de Vigny en 1824 et le site l’aurait fort inspiré.

Etat actuel du site

Au plus étroit du défilé du Gave d’Aspe, le fort du Portalet (1838-1848) verrouille la vallée de façon stratégique.
Le chemin de la Mâture est un véritable « conduit », taillé dans la falaise, au-dessus du ravin, sur 1,2 km de long ; cette prouesse a été effectuée au XVIII ème pour la nécessité du débardage des bois (mâts des navires) venus des hautes forêts de sapins du Paco. Le GR 10 passe ici aujourd’hui.

L’ensemble architectural du fort du Portalet, racheté par la Communauté de Communes de la Vallée d’Aspe, fait l’objet d’un programme de sauvegarde et de restauration coordonné par l’Architecte en Chef des Monuments Historiques et par l’ABF. Un comité de pilotage a été constitué. Les travaux ont commencé.
La RN 134 fait l’objet d’importants travaux de confortement, pour l’instant sans élargissements.
Le chemin de la Mâture est très fréquenté (GR 10). Il est utilisé comme point de départ de nombreuses voies d’escalade.

Enjeux et préconisations

Le programme d’utilisation du Fort du Portalet n’est pas encore élaboré. Les réflexions sont en cours. Un vrai problème doit être résolu relativement à la fréquentation de ce site, surtout s’il est envisagé une exploitation touristique. La route actuelle, déjà dangereuse pour la circulation (multiplication des accidents) l’est encore plus pour les piétons. Il n’y a pas de parking.
La modernisation de la RN 134 se heurte à un problème technique très difficile. Des réparations du sentier de la Mâture ont été effectuées suite à des chutes de pierres et de blocs. Elles ne sont pas toujours de finition très soignée. La fréquentation à des fins d’escalade laisse parfois des traces.
La dernière ourse femelle de la souche pyrénéenne a été tuée en 2004 dans ce site classé, au lieu dit « le Pas de l’Ours ».

Ressources