Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000566 - Corniche Basque
Procédure  Décret 11/12/1984
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
HENDAYE  (64)
URRUGNE  (64)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 445.47 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Le site a été classé en raison de son intérêt pittoresque.
« Sur cette terre souvent battue par les vents chargés de nuages venus de l’Océan ne pousse qu’une herbe rase dont la verdeur tranche avec le bleu du ciel » (rapport d’inspection générale de 1981).
Mais si le décret de classement n’a retenu que le critère pittoresque, le site n’en présente pas moins un intérêt culturel et historique par la présence du château d’Abbadia, construit par l’architecte Viollet le Duc ( Monuments Historiques classé). L’ensemble du domaine d’Abbadia est aujourd’hui la propriété du Conservatoire du Littoral.
Le site de la Corniche Basque a fait l’objet d’une inscription au titre des sites par arrêtés des 17 mars et 25 octobre 1943. En outre, la Baie de Loya avait été classée au titre des sites par arrêté du 16 juin 1972.
Ce classement (1984) s’inscrit dans une démarche globale de protection de la côte basque, qui s’étend sur une trentaine de kilomètres entre l’embouchure de l’Adour et celle de la Bidassoa à la frontière espagnole.
Cette démarche de protection concernait également la Rhune, qui forme un belvédère sur l’Océan Atlantique, ainsi que la route des Cimes de Bayonne à Cambo d’où l’on découvre à la fois l’Océan et les Pyrénées.

Etat actuel du site

Ici, la montagne rencontre l’Océan . La Corniche Basque est une falaise abrupte, aux plis couchés (flysch) qui tombent dans l’Océan Atlantique. Entre les stations balnéaires de St Jean-de-Luz et d’Hendaye, s’étend sur 6 kms la dernière portion du littoral basque encore épargnée par l’urbanisation.

La Corniche Basque, formée d’un amalgame de calcaire, de marnes et de schistes feuilletés, offre des vues magnifiques sur l’Océan Atlantique, qui vient se heurter contre la falaise abrupte et découpée, aux couleurs tantôt grises, tantôt roses et violacées, ménageant par endroits quelques criques de sable. De l’arrière côte doucement vallonnée, on aperçoit le massif de la Rhune.
La largeur du site classé varie de 500 mètres à 1,5 kms environ. Il s’agit donc d’un site maritime par excellence, mais dominé à l’arrière-plan par le massif de la Rhune qui culmine à 900 mètres d’altitude.
Quelques maisons traditionnelles de style basque, à l’aspect caractéristique, se nichent dans les vallons abrités. C’est un paysage rural d’élevage (moutons et vaches) dont le domaine d’Abbadia est très représentatif : propriété agricole, (accessible à tous) où de vastes pâturages dominent l’Océan. Quelques massifs boisés (de feuillus essentiellement) encadrent des pâturages d’un vert soutenu.
À noter qu’il reste peu de traces à l’intérieur du domaine d’Abbadia de l’ancien parc du château dessiné par les célèbres frères Bülher au XIXe.

Enjeux et préconisations

Les limites du classement
Le site classé de la Corniche Basque est complémentaire du site classé de la Rhune et du site classé de la Pointe Sainte-Barbe. L’arrière-pays de la côte basque est protégé par le site inscrit de la route des Cimes, qui s’étend sur plus de 3 000 hectares, et par le site inscrit du Labourd, qui s’étend sur près de 15 000 hectares.
L’urbanisation
La multiplication des constructions pavillonnaires sur la côte et l’arrière-pays, parcellisant de grands espaces là où n’avaient jusqu’à présent été édifiées que des maisons isolées de style basque, ainsi que l’envahissement du site par les installations de camping-caravaning, ont été des raisons déterminantes du classement de la Corniche, et c’est encore aujourd’hui l’un des problèmes récurrents.
La RD 912 longe la côte sur les 2/3 du linéaire, occasionnant des stationnements automobiles. Un sentier du littoral réalisé grâce au Conseil Général a été inauguré en 2006 et une partie des questions de fonctionnement automobile résolues.

Ressources