Haut de page

FICHE | Site classé - SCL0000520 - Massif de la Rhune
Procédure  Décret 08/09/1980
Acte de classement

Commune(s) d'Aquitaine
ASCAIN  (64)
SARE  (64)
URRUGNE  (64)
Commune(s) hors Aquitaine
---
Autre zone
---

Critère
Site d'intérêt pittoresque

Statut de propriété

Type de site
Sites naturels - grands ensembles paysagers

Superficie: 2468.64 hectares
 (superficie calculée par la méthode cartésienne sur la donnée géographique en projection légale Lambert 93)

Motivation de la protection

Mr SIGURET ( Inspecteur Général des M.H., chargé des sites) pour la présentation à la Commission Supérieure des Sites indique, en novembre 1979 : « le massif de la Rhune - en basque Larroun - est une sorte de montagne sacrée pour de nombreux basques. L’ascension de la Rhune, par de nombreux chemins qui sillonnent la montagne, ou par le chemin de fer à crémaillère de Saint-Ignace est considéré comme l’un des devoirs à rendre à la beauté du pays et il est sans doute peu de basques qui n’y soient allés plusieurs fois. « Larroun » signifierait « bons pâturages », ce qui est effectivement la vocation de cette montagne à vaches qui culmine à 905 mètres et qui bénéficie d’une excellente situation face à l’océan dont elle retient les embruns tièdes. La chaleur et l’humidité sont les conditions idéales pour permettre à une végétation généreuse de s’emparer des flancs de la montagne. Les espaces y sont d’un vert inégalé ».

Etat actuel du site

Dernier contrefort à l’Ouest des Pyrénées, la silhouette emblématique de La Rhune domine l’Océan, offrant ainsi depuis ce balcon un panorama exceptionnel sur la côte basque.
Des bergers basques sont là dès le Néolithique, des vestiges proto-historiques (dolmen, cromlechs -classés M .H.-) sont disséminés sur les versants. Aujourd’hui l’élevage traditionnel du mouton laisse place peu à peu à celui du « pottock » (petit cheval basque) ; il subsiste quelques bergeries utilisées en période d’estive.
Deux redoutes (Napoléon III), dont une en assez bon état de conservation, souligne au Nord-Est un promontoire naturel d’où l’on embrasse du regard la basse Nivelle et la côte de St Jean-de-Luz à Bayonne.
Des oratoires jalonnent les parcours sacrés autour de Sare et Ascain.
Paysage pastoral très vert, aux formes rondes, où l’élevage domine ; à l’automne la fougère illumine les reliefs de tous les tons de bruns et de roux. En pied de montagne, en dehors du site classé mais en co-vision avec lui, se trouvent les villages au caractère « pittoresque » reconnu de Ascain (dans la vallée de la Nivelle) et Sare (dans une vaste cuvette agricole).
Le bas des versants est boisé de feuillus.

Un petit train à crémaillère permet depuis 1924 l’ascension du sommet ( sur une longueur de 4 kms - ouvert de mi-mars à début novembre). Sur la crête se trouvent des antennes de télé-diffusion et des « ventas », l’ensemble forme un repère visible de pratiquement toute la province du Labourd.
De nombreux sentiers desservent le site, dont le GR 10 qui le traverse d’Est en Ouest (col d’Ibardin -> Sare).
Ce site classé est entouré d’un grand site inscrit « ensemble dit du Labourd » sur lequel s’exercent toutes les pressions (touristiques et urbanistiques).

Enjeux et préconisations


Ressources

plaquette historique et touristique.